Encore un bon film Sylvio et les autres

Sorrentino , l’auteur de La Grande Belleza , nous offre une fable politique avec ce portrait de Sylvio Berlusconi, au soir de sa carrière.  Portrait réaliste, c’était un excellent vendeur d’appartement, un grand comédien et un homme voulant réellement faire le bien de son peuple. L’acteur est prodigieux, passant de l’homme joyeux, entreprenant au mélancolique qui découvre qu’ il ne peut plus séduire les jeunes filles. Les hommes politiques qui l’entourent sont prêts eux aussi à se vendre….Portrait enfin d’une Italie américanisée qui construit des maisons riches mais hideuses comme en Californie , qui se drogue, dont le principal souci est l’argent, le sexe   et le pouvoir. La scêne finale avec le sauvetage d’une magnifique statue du Christ tombé pendant le récent tremblement de terre nous ramène en Italie. Sorrentino est bien le  digne successeur de Fellini .Les scênes de bonga bonga sont trop longues et les filles exhibées à moitié nues n’ont aucune personnalité…..

Ce contenu a été publié dans Agenda. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *