Encore un prophète russe

Le Grand Hospice occidental
Edward Limonov

Vivre dans les sociétés occidentales, est-ce vivre à l’hospice ? Un hospice sagement géré et peuplé de malades sous sédatifs, qui se conduisent le plus docilement du monde ? Paisibles et laborieux, ils sont choyés par l’Administration : dans l’Hospice, l’ennui est la règle.

L’« agitation » est le crime le plus grave qu’on puisse y commettre.

Au cours de son séjour parisien dans les années 1980 et 1990, Edward Limonov observe avec un regard aigu le fonctionnement des sociétés démocratiques modernes. Dans un monde où l’héroïsme a disparu, où les loisirs s’imposent comme un instrument de la violence molle, quelle liberté reste-t-il à l’individu ? Avec courage, l’auteur du Livre de l’eau apporte sa contribution au débat.

Publié en 1993, cet essai, d’une force intacte, s’est imposé comme un classique d’Edward Limonov qui a écrit pour cette nouvelle édition une préface inédite..

Rééditions  Bartillat

Ce contenu a été publié dans marre a bout bout de ficelle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *