S’engager pour sauver Vincent Lambert

Si le Christ n’est pas roi sur terre alors ce sera l’argent roi. …

Signons la lettre de Guillaume de Thieulloy à l’évêque de Reims sur le Salon Beige

https://www.annebrassie.fr/sengager-pour-sa…-vincent-lambert/

Chers amis,

Comme vous le savez, les jours qui viennent vont être décisifs pour Vincent Lambert. Le CHU de Reims a décidé, malgré la demande contraire du Comité international des droits des personnes handicapées de l’ONU (CIDPH) et donc en violation flagrante de la convention internationale des personnes handicapées que la France avait signée en 2007 et qu’elle avait ratifiée en 2010 (que vaut la parole de la France si elle méprise à ce point ses engagements?), de stopper les “soins” de Vincent Lambert cette semaine.

Rappelons, à temps et à contre-temps, que ces “soins” n’ont rien à voir avec de l’acharnement thérapeutique, puisqu’il s’agit de l’alimentation et de l’hydratation: à ce compte-là, nous sommes tous en régime d’acharnement thérapeutique! Et, à défaut d’acharnement thérapeutique, il y a un acharnement qu’il faut dénoncer sans relâche: celui des juges et des médecins qui veulent absolument tuer Vincent, alors que des services adaptés sont prêts à l’accueillir, à le soigner et à l’aider à vivre avec son handicap.

A quelques semaines de l’ouverture des débats sur la révision des lois de bioéthique, les pouvoirs publics envoient donc un message clair et terrifiant: une vie handicapée est une vie qui ne mérite pas d’être vécue – sans doute parce qu’elle ne “rapporte” pas assez. Il est capital que réagissent fermement et clairement tous ceux qui sont attachés à la civilisation chrétienne – et même à la civilisation tout court, puisqu’aucune civilisation ne peut être bâtie sur des pouvoirs aussi démesurés accordés aux magistrats, aux médecins ou aux ministres. Il s’agit, ni plus ni moins, d’une revendication totalitaire de toute-puissance, dont les plus faibles seront les premières victimes, mais certainement pas les seules.

Je viens d’adresser à Mgr de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, diocèse dans lequel est hospitalisé l’infortuné jeune homme que la “justice” et la “médecine” ont condamné à mourir de faim et de soif, et futur président de la Conférence des évêques de France, une supplique en forme de lettre ouverte pour lui demander d’organiser dans sa cathédrale une adoration permanente jusqu’à la mort ou jusqu’au salut de Vincent Lambert. Si vous voulez vous y associer, vous pouvez signer le message ci-dessous:

Monseigneur,

Comme Guillaume de Thieulloy, j’ai pris connaissance avec joie de vos paroles en faveur de Vincent Lambert.

J’espère vivement que vous allez pouvoir prendre, tout au long de cette semaine décisive, la tête d’une chaîne de prière pour Vincent, suivi de vos confrères et de l’ensemble de l’Eglise de France.

Je tiens à vous assurer de mon engagement, par le jeûne et la prière quotidienne, dans ce combat contre la culture de mort – et spécialement le mépris des vies handicapées (la “culture du déchet” dont parlait naguère le Pape François) – et pour la culture de vie.

Je vous prie d’agréer, Monseigneur, l’expression de mon respect filial.

    •  
    •  
    •  
    •  

 

Ce contenu a été publié dans Agenda. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *