Sur les écrans Alice et le maire , le dernier Luchini

Un film de Luchini est toujours  une promesse de bonheur. Promesse tenue dans ce film qui nous offre le portrait d’un maire en panne d’idées. Est recrutée une jeune diplômée de l’Ecole Anormale Supérieure pour l’épauler, comme disait Jean Cau.  Le film n’est qu’ un long dialogue entrecoupé par les évènements de la mairie de Lyon , cette dernière collaboratrice aussi paumée que lui. Ce tableau de notre monde urbain contemporain est satirique à souhait avec un point culminant, le projet Lyon 2500 , je crois bien , urgent bien sûr,  pondu par un communicant vorace qui vit sur la bête publique en lui vendant des idées fumeuses.

Luchini n’est ni de droite ni de gauche, il est au dessus de cette triste mêlée  comme Jean Cau au sujet duquel il va broder son nouveau spectacle. J’ai ri à chaque réplique….

Ce contenu a été publié dans Sur les écrans. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *