Sur les écrans, Gloria,Je veux du soleil et la lutte des classes

Gloria Bell a presque 60 ans, divorcée , des enfants qui ne s’encombrent de rien et donc pas de leur mère, passe ses samedis à danser pour chercher l’âme soeur. Elle la trouve en la personne d’un ancien obèse à qui on a retiré le ventre sans lui donner de la volonté. Son ex et ses filles lui dévorent chaque heure de sa vie. D’une tristesse noire, d’un matérialisme épais, ce remake ne sert à rien si ce n’est à prouver à l’actrice qu’ elle a de beaux restes mais ce ne sont que des restes…..Seule la musique célèbre ,Gloria, est bonne, les autres sont à pleurer….

 

Le  député mélanchoniste, Francois Ruffin,  interroge les gilets jaunes sur les ronds points .Des portraits magnifiques, de l’amitié française en abondance, le pays réel enfin tel que nos élites ne le voient pas. Merci au réalisateur.

 

Un jeune couple et leur fils s’installent à Bagnolet et inscrive leur fils à l’école publique du coin.L’enfant revient un soir en pleurs et interroge ses parents sur leur athéisme. Ses copains lui ont dit que les incroyants iraient en enfer….. Merci aux musulmans de rappeler la transcendance aux bobos. Ils essaient d’inscrire l’enfant dans une école publique du 18 ème après avoir fait un essai dans une école privée. Là la directrice d’origine africaine leur fait une semonce: “L’école privée c’est la rupture du pacte républicain.” Nous savions tout cela  mais c’est assez drôle de l’entendre dire ouvertement.

Ce contenu a été publié dans Sur les écrans. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *