Anzy, les vitraux sauvés grâce à la Croix !

 

vitrail-300x240

Réjouissons-nous ! Le projet de nouveaux vitraux pour l’église d’Anzy le Duc est abandonné. Selon le maire, si un nouveau projet devait voir le jour, les vitraux du chœur ne seraient pas remplacés. La bataille est remportée alors que rien, à l’automne 2015, ne laissait entrevoir une chance de faire reculer un projet proposé par des personnes trop discrètes pour être honnêtes. Ceci doit nous donner confiance. La bataille d’Anzy est emblématique, serait-elle un des signes du « retournement»… ?

L’artiste imposé par le mécène avait clairement décidé que son œuvre n’était pas compatible avec la Sainte Croix du vitrail du chœur. Le combat pour le maintien de la croix était bien celui qu’il fallait mener. La Croix a protégé Notre Dame de l’Assomption !

Que le courage des défenseurs de l’église d’Anzy attire l’inimitié de ses ennemis est prévisible mais il serait douloureux et regrettable que des représailles puissent venir de ceux dont on espère le soutien.

La Sainte Croix nous protège si dans un geste ancestral nous n’avons pas peur de la brandir pour éclairer le monde.

Stéphanie Bignon et Elisabeth de Malleray

Terre et Famille, janvier 2016

 

Ce contenu a été publié dans Agenda. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Anzy, les vitraux sauvés grâce à la Croix !

  1. Bzs dit :

    Des qu on leur résiste , grâce à Dieu , ces gens n insistent pas; malheureusement ils essaieront ailleurs mais c est toujours une belle petite victoire. Restons sur nos gardes quand même , soyons vigilants ! Leur enfumage fait moins recette car le chretien commence à ouvrir l œil ; attention à ne plus le refermer ; c est eux ou nous ; la nature ayant horreur du vide , c est la bataille ( certes secondaire selon Jean Vaquier) entre le Bien et le mal qui est engagée; l indifférence n à plus de mise ; aussi est-il temps de choisir son camp. Et de bien choisir. J étais ravi pour cette Église qu on ne la détourne pas de sa fonction spirituelle, ni qu on la dénature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *