Des prières pour le repos de l’âme du Docteur Dor

La famille du Docteur Dor propose de dire un rosaire ou tout autre prière pour le repos de son âme, 4O jours après son rappel à Dieu, le 4 Avril.

 

 

Publié dans Agenda | Un commentaire

La vérité vous rendra libre . Appel de Mgr Vigano et pétition

 

APPEL POUR L’ÉGLISE ET POUR LE MONDE
aux fidèles Catholiques et aux hommes de bonne volonté

Veritas liberabit vos.
Jean 8:32

En ce temps de très grave crise, nous, Pasteurs de l’Église Catholique, en vertu de notre mandat, considérons comme notre devoir sacré de lancer un Appel à nos Confrères dans l’Épiscopat, au Clergé, aux Religieux, au Peuple de Dieu et à tous les hommes de bonne volonté. Cet Appel est également signé par des intellectuels, des médecins, des avocats, des journalistes et des professionnels, qui en partagent le contenu. Il est ouvert à la signature de ceux qui voudront en partager le contenu.

Les faits ont montré que, sous prétexte de l’épidémie de Covid-19, en bien des cas les droits inaliénables des citoyens ont été violés, en limitant d’une manière disproportionnée et injustifiée leurs libertés fondamentales, y compris l’exercice de la liberté de culte, d’expression et de mouvement. La santé publique ne doit pas et ne peut pas devenir une excuse pour bafouer les droits de millions de personnes dans le monde, et encore moins pour exonérer l’autorité civile de son devoir d’agir avec sagesse pour le bien commun; cela est d’autant plus vrai que les doutes croissent quant à l’effective contagiosité, à la dangerosité et à la résistance du virus: de nombreuses voix faisant autorité dans le monde de la science et de la médecine confirment que l’alarmisme à propos du Covid-19 amplifié par les médias ne semble absolument pas justifié.

Nous avons des raisons de croire – sur la base des données officielles relatives à l’incidence de l’épidémie, et sur celle du nombre de décès – qu’il existe des pouvoirs fort intéressés à créer la panique parmi la population dans le seul but d’imposer de façon permanente des formes de limitation inacceptables de la liberté, de contrôle des personnes, de suivi de leurs mouvements. Ces formes de limitions liberticides sont un prélude inquiétant à la création d’un Gouvernement Mondial hors de tout contrôle.

Nous croyons aussi que dans certaines situations les mesures de confinement prises, y compris la fermeture des activités commerciales, ont conduit à une crise qui a submergé des secteurs entiers de l’économie, ce qui favorise l’ingérence des puissances étrangères, avec des répercussions sociales et politiques graves. Ces formes d’ingénierie sociale doivent être empêchées par ceux qui ont la responsabilité du gouvernement, en adoptant des mesures pour protéger les citoyens, dont ils sont les représentants et pour les intérêts desquels ils ont l’obligation de s’engager. Il est également nécessaire d’aider la famille, cellule de base de la société, en évitant de pénaliser déraisonnablement les personnes faibles et âgées par la séparation forcée et douloureuse de leurs proches. La criminalisation des relations personnelles et sociales doit également être jugée comme une partie inacceptable du projet de ceux qui favorisent l’isolement des individus afin de mieux les manipuler et les contrôler.

Nous demandons à la communauté scientifique de veiller à ce que les soins pour le Covid-19 soient promus honnêtement pour le bien commun, en évitant scrupuleusement que des intérêts iniques influencent les choix des gouvernements et des organismes internationaux. Il n’est pas raisonnable de pénaliser des remèdes qui se sont révélés efficaces, souvent peu coûteux, uniquement parce qu’on veut donner la priorité à des traitements ou des vaccins qui ne sont pas aussi fiables mais qui garantissent aux sociétés pharmaceutiques des bénéfices bien plus importants, qui pèsent sur la santé publique. Nous rappelons également, en tant que Pasteurs, que pour les Catholiques, il est moralement inacceptable de recevoir des vaccins dans lesquels du matériau provenant de fœtus avortés est utilisé.

Nous demandons également aux Gouvernements de veiller afin d’éviter de la manière la plus rigoureuse toute forme de contrôle des personnes, à la fois par le biais de systèmes de suivi et par toute autre forme de localisation : la lutte contre le Covid-19 – aussi grave soit-il – ne doit pas être le prétexte pour approuver des projets douteux d’entités supranationales nourrissant de très forts intérêts commerciaux et politiques. En particulier, les citoyens doivent avoir la possibilité de refuser ces limitations de la liberté personnelle, sans qu’il soit imposé aucune forme de sanction à ceux qui ne veulent pas recourir aux vaccins, ni accepter des méthodes de suivi et tout autre instrument similaire. Il faut considérer également la contradiction flagrante dans laquelle se trouvent ceux qui poursuivent des politiques de réduction drastique de la population et qui se présentent en même temps comme des bienfaiteurs de l’humanité sans aucune légitimité politique ou sociale. Enfin, la responsabilité politique de ceux qui représentent le peuple ne peut absolument pas être confiée à des techniciens qui vont jusqu’à revendiquer pour eux-mêmes des formes inquiétantes d’immunité pénale.

Nous demandons instamment aux médias de s’engager activement dans une information objective qui ne pénalise pas la dissidence en recourant à des formes de censure, comme cela se produit couramment sur les réseaux sociaux, dans la presse et à la télévision. L’information correcte exige qu’un espace soit accordé aux voix qui ne sont pas alignées sur la pensée unique, permettant aux citoyens d’évaluer consciemment la réalité, sans être indûment influencés par des interventions partisanes. Une confrontation démocratique et honnête est le meilleur antidote au risque de voir imposées des formes subtiles de dictature, vraisemblablement pires que celles que notre société a vu naître et mourir dans un passé récent.

Enfin, Nous rappelons, en tant que Pasteurs responsables du Troupeau du Christ, que l’Église revendique fermement son autonomie dans le gouvernement, dans le culte, dans la prédication. Cette autonomie et cette liberté sont un droit inhérent que le Seigneur Jésus-Christ lui a donné pour la poursuite de ses propres fins. Pour cette raison, en tant que Pasteurs, Nous revendiquons fermement le droit de décider de manière indépendante de la célébration de la Messe et des Sacrements, tout comme nous exigeons une autonomie absolue dans les questions qui relèvent de notre juridiction immédiate, telles que les normes liturgiques et les méthodes d’administration de la Communion et des Sacrements. L’État n’a pas le droit de s’ingérer, pour quelque raison que ce soit, dans la souveraineté de l’Église. La collaboration de l’Autorité ecclésiastique, qui n’a jamais été refusée, ne peut impliquer de la part de l’Autorité civile des formes d’interdiction ou de limitation du culte public ou du ministère sacerdotal. Les droits de Dieu et des fidèles sont la loi suprême de l’Église à laquelle elle ne veut ni ne peut déroger. Nous demandons que les limitations à la célébration des fonctions publiques du culte soient supprimées.

Nous invitons les personnes de bonne volonté à ne pas se soustraire à leur devoir de coopérer en vue du bien commun, chacune selon son état et ses possibilités et dans l’esprit d’une sincère Charité fraternelle. Cette coopération, souhaitée par l’Église, ne peut cependant être dissociée du respect de la Loi naturelle, ni de la garantie des libertés des individus. Les devoirs civils auxquels les citoyens sont tenus impliquent la reconnaissance par l’État de leurs droits.

Nous sommes tous appelés à évaluer les faits actuels conformément à l’enseignement de l’Évangile. Cela implique de choisir son camp : avec le Christ, ou contre le Christ. Ne soyons pas intimidés ou effrayés par ceux qui nous font croire que nous sommes une minorité : le Bien est beaucoup plus répandu et puissant que ce que le monde veut nous faire croire. Nous nous trouvons en train de lutter contre un ennemi invisible, qui sépare les citoyens entre eux, les enfants des parents, les petits-enfants des grands-parents, les fidèles de leurs pasteurs, les étudiants des enseignants, les clients des vendeurs. Ne permettons pas que des siècles de civilisation chrétienne soient anéantis sous le prétexte d’un virus, en laissant s’établir une tyrannie technologique haineuse dans laquelle des personnes anonymes et sans visage peuvent décider du sort du monde en nous confinant dans une réalité virtuelle. Si tel est le plan auquel les puissants de la terre entendent nous plier, sachez que Jésus-Christ, Roi et Seigneur de l’Histoire, a promis que « les portes des Enfers ne prévaudront pas » (Mt 16, 18).

Confions à Dieu Tout-Puissant ceux qui gouvernent les nations, afin qu’ils les éclairent et les guident dans ces moments de grande crise. Qu’ils se souviennent que, tout comme le Seigneur jugera les Pasteurs pour le troupeau qui leur a été confié, de même Il jugera ceux qui détiennent le pouvoir et qui ont le devoir de préserver et de gouverner leurs peuples.

Prions avec foi le Seigneur pour qu’Il protège l’Église et le monde. Que la Très Sainte Vierge, Auxiliatrice des Chrétiens, écrase la tête de l’ancien Serpent, confonde et déroute les plans des enfants des ténèbres.

8 Mai 2020
Vierge du Rosaire de Pompéi

Signataires: Mgr. Carlo Maria Viganò, archevêque, nonce apostolique ; Cdl Gerhard Müller, ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi ; Cdl Joseph Zen Ze-kiun, évêque émérite de Hong Kong ; Cdl Janis Pujats, évêque émérite de Riga ; Mgr Luigi Negri, archevêque émérite de Ferrara-Comacchio ; Mgr Thomas Peta, archevêque métropolite d’Astana ; Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire d’Astana ; Mgr Jan Pawel Lenga, archevêque émérite de Karaganda ; Mgr Rene Henry Gracida, évêque émérite de Corpus Christi; Mgr Andreas Laun, évêque auxiliaire de Salzburg ; Prof. Vittorio Sgarbi, critique d’art, essayiste ; Aldo Maria Valli, journaliste ; Magdi Cristiano Allam, écrivain ; Giulio Meotti, journaliste ; Marco Tosatti, journaliste ; Claudio Messora, directeur de Byoblu.com ; Robert Moynihan, écrivain, journaliste ; Cesare Sacchetti, journaliste ; Reynald Secher, historien ; Prof. Giorgio Nicolini, directeur de Tele Maria ; Michael J. Matt, directeur de The Remnant ; John-Henry Westen, rédacteur en chef de LifeSiteNews.com ; Vittoria Alliata di Villafranca, journaliste, écrivain ; Maria Guarini, éditeur ; Prof. Francesco Lamendola; António Carlos de Azeredo, éditeur ; Riccardo Zenobi, écrivain ; Danilo Quinto, écrivain ; Jeanne Smits, journaliste ; Olivier Figueras, journaliste ; Maître André Bonnet, avocat, fondateur de l’association Promouvoir ; Jean-Pierre Maugendre, délégué général de Renaissance Catholique ; abbé Guy Pagès ; Dr Stefano Montanari, directeur scientifique, Nanodiagnostics laboratory, Modena; Dr Antonietta Gatti, directeur de recherches, Nanodiagnostics laboratory, Modena; Prof. Alessandro Meluzzi, psychiatre ; Prof. Martino Mora, philosophe ; Prof. Massimo Viglione, historien et essayiste ; Prof. Elisabetta Sala, enseignant et écrivain ; Steven Mosher, président du Population Research Institute ; Prof. Amadeu Teixeira Fernandes, Georgetown University ; Alfonso Martone, CNR Italy.

VERITAS LIBERABIT VOS © 2020
Publié dans marre a bout bout de ficelle | Un commentaire

Bill Gates un tartuffe d’envergure ?

Molière toujours d’actualité. Il se moquait des tartuffes religieux.  Il est temps de bien discerner les tartuffes philanthropiques.

Lu sur le site Strategica et Media Press Info :

Agenda mondial des vaccins de Gates : un gagnant-gagnant pour l’industrie pharmaceutique et la vaccination obligatoire

Les vaccins, pour Bill Gates, sont une philanthropie stratégique qui alimente ses nombreuses activités liées aux vaccins (y compris l’ambition de Microsoft de contrôler une entreprise mondiale d’identification vaccinale) et lui donne un contrôle dictatorial de la politique de santé mondiale.

L’obsession de Gates pour les vaccins semble être alimentée par la conviction de sauver le monde par la technologie.

Promettant sa part de 450 millions de dollars sur 1,2 milliard de dollars pour éradiquer la polio, Gates a pris le contrôle du Groupe consultatif technique national indien sur la vaccination (NTAGI), qui a prescrit jusqu’à 50 doses de vaccins contre la polio par le biais de programmes de vaccination se chevauchant pour les enfants avant l’âge de cinq ans. Les médecins indiens accusent la campagne Gates d’être à l’origine d’une épidémie dévastatrice de paralysie flasque aiguë non-polio (NPAFP) qui a paralysé 490 000 enfants au-delà des taux attendus entre 2000 et 2017. En 2017, le gouvernement indien a rappelé le schéma vaccinal de Gates et a demandé à Gates et à ses politiques de vaccination de quitter l’Inde. Les taux de NPAFP ont chuté brusquement.

  • Les épidémies [de polio] les plus effrayantes au Congo, en Afghanistan et aux Philippines sont toutes liées aux vaccins.
    En 2017,
     l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a admis à contrecœur que l’explosion mondiale de la polio est principalement une souche vaccinale. Les épidémies les plus effrayantes au Congo, en Afghanistan et aux Philippines sont toutes liées aux vaccins. En fait, en 2018, 70% des cas mondiaux de poliomyélite étaient des souches vaccinales.

En 2014, la Fondation Gates a financé des tests de vaccins expérimentaux contre le VPH, développés par Glaxo Smith Kline (GSK) et Merck, sur 23 000 jeunes filles dans des provinces indiennes éloignées. Environ 1 200 ont souffert d’effets secondaires graves, notamment des troubles auto-immunes et de la fertilité. Sept sont mortes. Les enquêtes du gouvernement indien ont accusé les chercheurs financés par Gates d’avoir commis des violations éthiques généralisées: faire pression sur les filles vulnérables durant le procès, intimider les parents, falsifier les formulaires de consentement et refuser les soins médicaux aux filles blessées. L’affaire est maintenant devant la Cour suprême du pays.

Les journaux sud-africains se sont plaints: «Nous sommes des cobayes pour les fabricants de médicaments»
En 2010, 
la Fondation Gates a financé un essai de phase 3 du vaccin expérimental contre le paludisme de GSK, tuant 151 nourrissons africains et causant des effets indésirables graves, notamment des paralysies, des convulsions et des convulsions fébriles, à 1 048 des 5 949 enfants.

Pendant la campagne MenAfriVac de Gates en 2002 en Afrique subsaharienne, les agents de Gates ont vacciné de force des milliers d’enfants africains contre la méningite. Des dizaines d’enfants vaccinés ont développé une paralysie. Les journaux sud-africains se sont plaints: «Nous sommes des cobayes pour les fabricants de médicaments». L’ancien économiste principal de Nelson Mandela, le professeur Patrick Bond, décrit les pratiques philanthropiques de Gates comme «impitoyables et immorales».

  • En 2010, lorsque Gates a engagé 10 milliards de dollars pour l’OMS, il a déclaré: «Nous devons en faire la décennie des vaccins.» Un mois plus tard, Gates a déclaré dans un TED Talk que les nouveaux vaccins «pourraient réduire la population». Et, quatre ans plus tard, en 2014, l’Association des médecins catholiques du Kenya a accusé l’OMS d’avoir stérilisé chimiquement des millions de femmes kenyanes réticentes avec une campagne de vaccination contre le «tétanos». Des laboratoires indépendants ont trouvé une formule de stérilité dans chaque vaccin testé. Des accusations similaires sont venues de Tanzanie, du Nicaragua, du Mexique et des Philippines.

Une étude de 2017 (Morgenson et al. 2017) a montré que le vaccin DTP populaire de l’OMS tue plus d’enfants africains que les maladies qu’il prévient. Les filles vaccinées au DTC ont subi 10 fois le taux de mortalité des enfants qui n’avaient pas encore reçu le vaccin. L’OMS a refusé de rappeler le vaccin mortel, qu’elle impose à des dizaines de millions d’enfants africains chaque année.

Des défenseurs mondiaux de la santé publique dans le monde entier accusent Gates de détourner l’agenda de l’OMS des projets dont il est prouvé qu’ils freinent les maladies infectieuses: eau potable, hygiène, nutrition et développement économique. La Fondation Gates dépense seulement environ 650 millions de dollars sur son budget de 5 milliards de dollars dans ces domaines. Ils disent qu’il a détourné les ressources de l’agence pour servir sa philosophie personnelle selon laquelle une bonne santé ne vient que dans une seringue.

En plus d’utiliser sa philanthropie pour contrôler l’OMS, l’UNICEF, GAVI et PATH, Gates finance une société pharmaceutique privée qui fabrique des vaccins et fait un don de 50 millions de dollars à 12 sociétés pharmaceutiques pour accélérer le développement d’un vaccin contre le coronavirus. Dans ses récentes apparitions dans les médias, Gates semble confiant que la crise de Covid-19 lui donnera maintenant l’occasion de forcer ses programmes de vaccins dictatoriaux sur tous les enfants américains – et les adultes.

Publié dans marre a bout bout de ficelle | Laisser un commentaire

Le sang des martyrs est semence de chrétiens

Du haut du ciel les missionnaires européens voient leur moisson lever.

Le président de Centre Afrique prie avec son peuple et pour son peuple.

 

Publié dans marre a bout bout de ficelle | Laisser un commentaire

Notre Dame, le calvaire continue

Lu dans Présent, le 10 Avril sous la plume de Françoise Monestier :

“..Le calvaire continue, un an après, la pandémie du coronavirus ayant arrêté les travaux et le démontage de l’échafaudage qui étaient déjà entravés par le zèle et l’acharnement d’une inspectrice du travail et d’un ingénieur de la sécurité empêchant les équipes d’accomplir leurs tâches.

Des contrôles draconiens

Après une première interruption des travaux, l’été dernier et la mise en place d’un dispositif de protection au plomb, le chantier n’a cessé de prendre du retard, au grand dam des entreprises engagées dans le combat pour le sauvetage de ce symbole de la foi chrétienne au coeur d’un pays déraciné et directement menacé par la progression de l’islamisme.

” On ne nous fait pas confiance, on nous harcèle…”confessent ces cordistes, tailleurs de pierre ou échafaudeurs dont les patrons appartiennent au groupement des entreprises de restauration des Monuments historiques et pour lesquels châteaux églises et autres cathédrales n’ont pas de secrets. Et tous de s’alarmer des ajournements répétés qui mettent en péril l’édifice alors qu’ il était impératif de démonter avant le début de l’hiver l’échafaudage incendié. Le général Georgelin lui même , grand mamitou de ces travaux et qui terrorise les équipes au travail par ses coups de gueule répétés, assurait, voici plus de deux mois, que la cathédrale ” n’était pas encore sauvée” et qu’ un écroulement fatal pourrait se produire.

Le couple infernal

La lenteur des travaux, le contrôle excessif sur ces compagnons dont certains, excédés par une telle sujétion ont pris la poudre d’escampette, sont dus finalement à deux personnes excessivement zélées.

La première, Francoise Rambaud , femme de gauche  poche du syndicaliste  Gérard Filoche exclu du PS en 2017 pour son trotskisme rampant, est inspecteur du travail. Veiller à ce que le Code du travail soit respecté sur le chantier. Rien que de très  normal, sauf que, en l’espèce, elle guette le moindre faux pas lors de ses inspections, exaspérant les ouvriers qui, se sentant épiés commettent ainsi d’inévitables maladresses.

Le second, Frédéric Mateus, proche de la CFDT, prévient ls risques professionnels pour le compte de la Caisse régionale d’assurance maladie d’ILe de France  et multiplie les recommandations au nom de cette dernière . Les deux personnages sont connus pour leur absence de dialogue et leur opposition à trouver des solutions. Ce qui désole ceux qui ont choisi de se battre pour gagner la bataille, mais qui ne suscite aucune réaction de la part du général auquel Macron a confié Notre Dame.

Sus au plomb

Déshabillage complet , enfilage de sous vêtements jetables, d’une combinaison spéciale et d’un masque ventilé,  douches obligatoires à chaque entrée et sortie du site,  manger et aller aux toilettes est interdit, sont autant de contraintes qui attendent chaque jour les compagnons. Le code du travail consacre certes un chapitre spécifique à l’exposition des travailleurs au plomb mais les mesures de précaution imposées concernent généralement des espaces fermés et non un chantier ouvert comme Notre Dame. En 2018 , Muriel Pénicaud, Agnes Buzin et Françoise Nyssen avaient travaillé sur un guide des bonnes pratiques relatives au plomb sur les chantiers patrimoniaux. Hélas tout ce travail est resté à l’état de projet . Une occasion en or pour le tandem Rambaud Matteus qui , avec une joie maligne, multiplie toutes les entraves possibles et inimaginables. Et ne parlons pas d’installation d’ascenseurs obligatoires- quand les échafaudages excèdent plus de 13 m de hauteur- qui a fait perdre un temps considérable. Tout comme d’ailleurs la réfection de tous les garde corps auxquels il manquait 4 malheureux centimètres pour être conforme à la réglementation du actuelle ! Ni les bâtisseurs du Moyen Âge , ni Viollet Le Duc n’étaient au courant. “

Ces informations sont clairs , les travaux sont freinés à l’extrême et au bout d’un an nous n’avons aucun retour sur l’enquête criminelle, aucune publication d’analyse des poutres calcinés. Bizarre , bizarre  et surtout infiniment triste .

Publié dans marre a bout bout de ficelle | Laisser un commentaire

Chemin de croix du Père Thomas

Livre publié chez Via Romana

Et enregistrement en l’église Saint Nicolas du Chardonnet le 10 Avril  . Sur internet , sur le site de Saint Nicolas .

https://www.youtube.com/watch?v=0HffZPDvmKg

Publié dans Agenda | Laisser un commentaire

Je confine, nous confinons, jadis c’était en dévotion

Je confine, nous confinons , jadis c’était en dévotion. Mais là plus question. Le préfet du Morbihan, le premier, il faudra le décorer, a pris un arrêté pour interdire toute messe dans sa région. Sur quoi s’est il appuyé ? sur la loi de 1789 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen , et plus précisément l’ articles 10 :

« Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi ». Et ça marche toujours aujourd’hui pour tout rassemblement qui n’est pas républicain….

Peut on rappeler à ces autorités le bien accompli par tous les prêtres et les religieuses catholiques lors des épidémies pesteuses, cholériques ou espagnoles!!

Un peu de logique aussi si les supermachés sont ouverts , les églises doivent l’être aussi.

Nous sommes donc sous un régime révolutionnaire, les chinois , ces derniers marxistes qui avortent de force leurs femmes et pucent leurs citoyens sont nos grands amis.

Sainte révolution quand tu nous tiens…

La manipulation par la peur est à son comble.

Et pendant ce temps le philantrope, Bill Gates et l’OMS préparent leurs vaccins obligatoires , leurs puces et le gouvernement mondial pour notre SECURITE. Tout est prévu dans leur Agenda ID 2020. A le brave homme !disait Molière de Tartuffe..

On a encore un peu de temps pour réfléchir : Cui bono, à qui profite le crime ? Qui affute des armes silencieuses pour guerres tranquilles ?

3 livres à lire peut être : Le viol des foules de Tchakhotine

la fabrique du consentement de Chomsky ou la Psychologie des foules de Gustave Le Bon .

Ces textes sont tous sur internet.

Bon courage et Joyeuse Pâques malgré tout

 

PS Attention à l’abus de liberté 

Article 11 de la même loi : La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi ». Les chinois viennent d’arrêter un milliardaire qui posait des questions !!

Pour les lecteurs pressés ce texte attribué à Noam Chomsky mais qui n’en serait qu un pastiche

Si non e vero e bene trovato !

 

LE TEXTE PASTICHE …

Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les médias.   Nous la reproduisons ici.

Elle détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité…

Image by: the last minute
            PRESSENZA Boston, 21/09/10

1/ La stratégie de la distraction
Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique.
« Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser ; de retour à la ferme avec les autres animaux. »
Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles » 
(Le foot, les jeux olympiques, Johnny, etc…)

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions
Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’’on souhaite lui faire accepter.
Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté.
(Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.)

3/ La stratégie de la dégradation
Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans.   C’’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990.
Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.
(baisse des retraites et allongement de la durée du travail…)

4/ La stratégie du différé
Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur.
Il est toujours plus facile d’’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’’effort n’’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.
(L’augmentation importante de la pression fiscale ne se fera pas avant les élections de 2012…)

5/ S’’adresser au public comme à des enfants en bas-âge
La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisant, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental.
Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant.
Pourquoi ? « Si on s’’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’’une personne de 12 ans ».  Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

(Les français sont trop gros, trop gros, trop gros,.. Les boissons sucrées sont surtaxées : nous les paierons plus cher…)

6/ Faire appel à l’’émotionnel plutôt qu’’à la réflexion
Faire appel à l’’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’’utilisation du registre émotionnel permet d’’ouvrir la porte d’’accès à l’’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…
(La terre se réchauffe dangereusement du fait des seules activités humaines (sic), ce sera terrible pour nos enfants :
les carburants sont encore plus taxés…)

7/ Maintenir le public dans l’’ignorance et la bêtise
Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures.
Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »
(80 % des élèves des universités ou des grandes écoles sont issus des classes moyenne ou supérieure…)

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité
Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…
(Voir certaines émissions de TV particulièrement populaires…TF1 ??)

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité
Faire croire à l’’individu qu’’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts.  Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!..
(Vous êtes au chômage par manque de formation ! : suivez un stage et tout ira mieux…)

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes
Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé
 croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes.
 Grâce à la biologie, la neurobiologie et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une  connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système  en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

(Pourquoi croyez-vous que les grands politiques utilisent et payent largement des instituts importants des sciences humaines ou des grandes sociétés de publicité… ce qui revient au même…)

Pierre Payen (Dunkerque)

 

Le Club est l’espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.

 

RECEVEZ CH
Publié dans marre a bout bout de ficelle | Laisser un commentaire

De la poésie avant toute chose 2

Attrapez vos enfants ou petits enfants . Ligotez les solidement sur une chaise et mettez le son. Ils doivent écouter une ou plusieurs fois puis  dire le poème à haute voix en même temps que le cd. L’idéal enfin est de leur faire apprendre par coeur.Vous verrez, ça marche !

 

Vous

Le petit chaperon rouge de Maurice Bouchor

Fort gentille, elle est coiffée

D’un mignon coquelicot.

On croirait voir une fée

Qui trottine en fins sabots.

« Où vas-tu, Chaperon rouge,

Gazouillant comme un oiseau? »

« Je m’en vais bien loin, seulette,

Sous l’ombrage murmurant,

Et je porte une galette

À ma bonne mère-grand. »

A la fraîche fontaine       Jean Moreas

A la fraîche fontaine
Sous le grand peuplier,
A la fraîche fontaine
S’arrête un cavalier.

Son noir cheval est blanc
D’écume et de poussière,
Il est blanc de la queue
Jusques à la crinière.

A la fraîche fontaine
Sous le grand peuplier,
A la fraîche fontaine
S’arrête un cavalier.

Victor Hugo – La source et l’océan 

La source tombait du rocher

Goutte à goutte à la mer affreuse.

L’océan, fatal au nocher,

Lui dit : – Que me veux-tu, pleureuse ?

Je suis la tempête et l’effroi ;

Je finis où le ciel commence.

Est-ce que j’ai besoin de toi,

Petite, moi qui suis l’immense ? –

La source dit au gouffre amer :

– je te donne, sans bruit ni gloire,

Ce qui te manque, ô vaste mer !

Une goutte d’eau qu’on peut boire.

Le chaland  d’ Emile Verhaeren

Sur l’arrière de son bateau,
Le batelier promène
Sa maison naine
Par les canaux.

Elle est joyeuse, et nette, et lisse,
Et glisse
Tranquillement sur le chemin des eaux.
Cloisons rouges et porte verte,
Et frais et blancs rideaux
Aux fenêtres ouvertes.

Et, sur le pont, une cage d’oiseau
Et deux baquets et un tonneau ;
Et le roquet qui vers les gens aboie,
Et dont l’écho renvoie
La colère vaine vers le bateau.

Le batelier promène
Sa maison naine
Sur les canaux
Qui font le tour de la Hollande,
Et de la Flandre et du Brabant.

Publié dans Agenda | Laisser un commentaire

De la poésie avant toute chose pour petits et grands

 

Vous avez enfin un peu de temps ! Faites écouter à vos enfants ces poèmes que les plus de 50 ans ont tous appris à l’école.

Charles d’Orléans , Verlaine, Emile Verhaeren, Maurice Carême , Charles Péguy, Marie Noël,  Paul Claudel et Francis Jammes dits par les élèves du primaire de l’école Saint Pie X de Saint Cloud , dirigés par moi même et illustré au piano par Jacques Dor,  (éditions Rejoyce)   c’est MAGIQUE

La maîtresse d’école (c’est mon premier métier) suggère d’imprimer ces poèmes pour que l’enfant ait le texte sous les yeux. D’autres poèmes suivront prochainement.

                          Charles d’Orléans

Hiver , vous n’êtes qu’ un vilain.

Eté est plaisant et gentil,

En témoin de Mai et d’Avril

qui l’accompagnent soir et matin

Eté revêt champs, bois et fleurs,

De sa livrée de verdure

Et de maintes autres couleurs

Par l’ordonnance de Nature.

Mais vous, Hiver, trop êtes plein


De neige, vent, pluie et grésil;

On vous doit bannir en exil.

Sans point flatter ,je parle plain:

Hiver, vous n’êtes qu’ un vilain !

 

 

2 Le temps a laissé son manteau

De vent de froidure et de pluie

Et s’est vêtu de broderie,

De soleil luisant, clair et beau.

Il n’y a bête ni oiseau

Qu’en son jargon ne chante ou crie

“Le vent a laissé son manteau

De vent de froidure et de pluie”

Rivière ,fontaine et ruisseau

Portent, en livrée jolie,

Gouttes d’argent, d’orfèvrerie;

Chacun s’habille de nouveau.

Le temps a laissé son manteau

De vent de froidure et de pluie

Et s’est vêtu de broderie,

De soleil luisant, clair et beau.

3 L’oreiller d’un enfant 

Marceline Desbordes Valmore

 

Cher petit oreiller, doux et chaud sous ma tête

Plein de plume choisie, et blanc ! et fait pour moi !
Quand on a peur du vent, des loups, de la tempête,
Cher petit oreiller, que je dors bien sur toi !

Beaucoup, beaucoup d’enfants pauvres et nus, sans mère,
Sans maison, n’ont jamais d’oreiller pour dormir ;
Ils ont toujours sommeil. Ô destinée amère !
Maman ! douce maman ! cela me fait gémir.

 

4  Elle avait pris ce pli …Victor Hugo

Elle avait pris ce pli dans son âge enfantin
De venir dans ma chambre un peu chaque matin;
Je l’attendais ainsi qu’un rayon qu’on espère;
Elle entrait, et disait: Bonjour, mon petit père ;
Prenait ma plume, ouvrait mes livres, s’asseyait
Sur mon lit, dérangeait mes papiers, et riait,
Puis soudain s’en allait comme un oiseau qui passe.
Alors, je reprenais, la tête un peu moins lasse,
Mon oeuvre interrompue, et, tout en écrivant,
Parmi mes manuscrits je rencontrais souvent
Quelque arabesque folle et qu’elle avait tracée,
Et mainte page blanche entre ses mains froissée
Où, je ne sais comment, venaient mes plus doux vers.
Elle aimait Dieu, les fleurs, les astres, les prés verts,
Et c’était un esprit avant d’être une femme.
Son regard reflétait la clarté de son âme.
Elle me consultait sur tout à tous moments.
Oh! que de soirs d’hiver radieux et charmants
Passés à raisonner langue, histoire et grammaire,
Mes quatre enfants groupés sur mes genoux, leur mère
Tout près, quelques amis causant au coin du feu !
J’appelais cette vie être content de peu !
Et dire qu’elle est morte! Hélas! que Dieu m’assiste !
Je n’étais jamais gai quand je la sentais triste ;
J’étais morne au milieu du bal le plus joyeux
Si j’avais, en partant, vu quelque ombre en ses yeux.

5     Ma mère   Jean Aicard

 

Ma mère, que j’aime beaucoup,
M’a donné tout.

J’aimerai cette bonne mère,
Ma vie entière.

Elle m’a soigné tout petit,
On me l’a dit.

Elle a balancé ma couchette
Blanche et proprette;

M’apprit à marcher pas à pas,
Tenant mon bras;

A dire un mot, puis à tout dire,
Même à sourire.

Si je pleure, elle me console
D’une parole;

Et vite son baiser charmant
Me rend content.

Je veux rendre heureuse ma mère,
Ma vie entière,

Travailler et l’aimer bien fort
Jusqu’à la mort !

Publié dans Chroniques Inactuelles | Laisser un commentaire

Quelques questions à se poser sur les journalistes et la pandémie

Comme pour l’incendie de Notre Dame, aucune question n’est posée sur les causes de cette pandémie. Que s’est il passé à Wuhan ?  Nous avons en Chine un laboratoire de recherche bactériologique  dit P4, c’est à dire  hautement pathogène. Nous avons un ancien patron de l’Inserm , mari de  l’ancienne ministre de la Santé qui a inauguré, le 23 fevrier 2017, ce laboratoire créé en collaboration avec un pays si peu démocratique  qu’il enrégimente sa population quand elle ne l’envoie pas en laogai !. Nous avons une querelle ancienne sur l’utilité de certains vaccins entre Monsieur Levy Buzin et le professeur Raoult. Nous avons un décret en février pour classer le médicament du professeur sur la liste des substances vénéneuses par le ministère de la santé encore dirigé par madame Buzin. Nous avons des laboratoires qui cherchent vîte ,vîte les bons remèdes bien rentables alors que le remède du professeur n’est pas couteux…..

Le vrai journaliste ne serait il pas celui qui pose les bonnes questions?

Tous les gouvernements ou presque signent des traités de non prolifération d’armes chimiques . La bactériologie ne rentre t elle pas dans ces traités ? On signe un accord avec un pays qui a tué des millions d’enfants avec sa politique de stérilisation et d’avortement. N’est ce pas gênant ? Comment ose t on préparer des virus pour tuer l’adversaire ? Pourquoi personne n’interroge monsieur et madame Bill Gates sur leurs véritables intentions philanthropiques et leur bilan déjà réalisé en Inde. Stérilisation forcée et avortement en masse des petites filles aboutissent à un pays sans femme….Pourquoi les féministes ne s’agitent elles pas sur ce drame ? Pourquoi certains se permettent ils d’appeler à l’élimination des vieux et des pauvres comme le suggérait Margaret Sanger , la fondatrice du Planning Familial, en 1916 aux USA?

2 ème question

Le professeur Raoult n’a pas que les cheveux longs il a aussi les idées longues et les recherches poussées. Comment un journaliste qui n’a pas fait dix à 15 ans d’étude peut il contrer vulgairement un homme de science. La seule attitude correcte et utile d’un journaliste c’est de poser des questions et mettre en valeur un savant, un artiste ou un homme politique si celui ci en vaut la peine. Le reste est bavardage du café du commerce et on en est saoulé.

3 ème question

Est ce au gouvernement et à ses fonctionnaires de décider du travail d’un médecin ? Le professeur Raoult a répondu par la négative. Depuis Hippocrate le médecin est seul responsable devant son malade. Pourquoi les enseignants obéissent ils au garde à vous à l’état, alors que les méthodes imposées par celui  ont fait la preuve de leur échec?. Pourquoi les hôpitaux privés n’ont ils pas joué de leur indépendance pour continuer à soigner ceux qui en avaient besoin alors que leurs lits sont restés vides.

Bref pourquoi et comment sommes nous dans un état totalitaire ? Le soviet suprême décidait des cultures en URSS selon son idéologie très éloigné du réel. Les catastrophes sont arrivées en rafales .

Bref cette pandémie est une occasion inespérée de reprendre notre destin en main. Plus de délégation à l’Etat qui n’a que 3 prérogatives, la justice, la sureté et l’exécutif. Ces 3 domaines laissent à désirer , ils ont du pain sur la planche.

Quand aux journalistes ce n’est pas parce qu’ ils ont des salaires faramineux qu’ ils nous impressionnent . Le public réclame de la modestie, de l’information véritable, c’est à dire la recherche des faits et des causes. Le reste est bouillie pour les chats.

Anne Brassié

Publié dans marre a bout bout de ficelle | 2 commentaires

Quelques questions à se poser sur les journalistes et la pandémie

 

1ere question, comme pour l’incendie de Notre Dame, aucune question n’est posée sur les causes de cette pandémie :

Que c’est-il passé à Wuhan ? Nous avons en Chine un laboratoire de recherche bactériologique dit P4, c’est à dire hautement pathogène.

Nous avons un ancien patron de l’Inserm, mari de l’ancienne ministre de la Santé qui a inauguré ce laboratoire créé en collaboration avec un pays communiste qui enrégimente sa population quand elle ne l’envoie pas en Laogai !

Nous avons une querelle ancienne sur l’utilité de certains vaccins entre Monsieur Levy Buzin et le professeur Raoult.

Nous avons des décrets pour classer le médicament du professeur dans les substances vénéneuses.

Nous avons des laboratoires qui cherchent vîte vîte les bons remèdes bien rentables alors que le remède du professeur n’est pas couteux…..

Le vrai journaliste ne serait-il pas celui qui pose les bonnes questions ?

Tous les gouvernements ou presque signent des traités de non-prolifération d’armes chimiques. La bactériologie ne rentre-t-elle pas dans ces traités ? On signe un accord avec un pays qui a tué des millions d’enfants par sa politique de stérilisation. N’est-ce pas gênant ? Comment ose t on préparer des virus pour tuer l’adversaire ? Pourquoi personne n’interroge monsieur et madame Bill Gates sur leurs véritables intentions et leur bilan déjà réalisé en Inde. Stérilisation forcée et avortement en masse des petites filles aboutissent à un pays sans femme… Pourquoi les féministes ne s’agitent elles pas sur ce drame ? Pourquoi certains se permettent-ils d’appeler à l’élimination des vieux et des pauvres?

2 ème question

Le professeur Raoult n’a pas que les cheveux longs il a aussi les idées longues et les recherches poussées. Comment un journaliste qui n’a pas fait 10 à 15 ans d’étude peut-il contrer vulgairement un homme de science. La seule attitude correcte et utile d’un journaliste c’est de poser des questions et mettre en valeur un savant, un artiste ou un homme politique si celui-ci en vaut la peine. Le reste est bavardage du café du commerce et on en est saoulé.

3 ème question

Est-ce au gouvernement et à ses fonctionnaires de décider du travail d’un médecin ? Le professeur Raoult a répondu par la négative. Depuis Hippocrate le médecin est seul responsable devant son malade. Pourquoi les enseignants obéissent ils au garde à vous à l’état, alors que les méthodes imposées par celui-ci ont fait la preuve de leur échec ? Pourquoi les hôpitaux privés n’ont- ils pas joué de leur indépendance pour continuer à soigner ceux qui en avaient besoin alors que leurs lits sont restés vides.

Bref pourquoi et comment sommes-nous dans un état totalitaire ? Le soviet suprême décidait des cultures en URSS selon son idéologie très éloigné du réel. Les catastrophes sont arrivées en rafales.

Cette pandémie est une occasion inespérée de reprendre notre destin en main. Plus de délégation à l’Etat qui n’a que 3 prérogatives, la justice, la sureté et l’exécutif. Ces 3 domaines laissent à désirer, ils ont du pain sur la planche.

Quant aux journalistes ce n’est pas parce qu’ ils ont des salaires faramineux qu’ils nous impressionnent.Prendre les gens pour des billes est dangereux. Le public réclame de la modestie, de l’information véritable, c’est à dire la recherche des faits et des causes. Le reste est bouillie pour les chats.

Anne Brassié

Publié dans marre a bout bout de ficelle | 4 commentaires

De la poésie avant toute chose pour vos enfants et vous même

Vous avez un peu de temps ! Faites écouter à vos enfants ces poèmes que les plus de 50 ans ont tous appris à l’école.

Charles d’Orléans , Verlaine, Emile Verhaeren, Maurice Carême , Charles Péguy, Marie Noël,  Paul Claudel et Francis Jammes dits par les élèves du primaire de l’école Saint Pie X de Saint Cloud , dirigés par moi même et illustré au piano par Jacques Dor,  c’est MAGIQUE

                          Charles d’Orléans

Hiver , vous n’êtes qu’ un vilain.

Eté est plaisant et gentil,

En temin de Mai et d’Avril

Eté revêt champs, bois et fleurs,

De sa livrée de verdure

Et de maintes autres couleurs

Par l’ordonnance de Nature.

 


 

De neige, vent, pluie et grésil;

On vous doit bannir en exil.

Sans point flatter ,je parle plain:

Hiver, vous n’êtes qu’ un vilain.

Le givre  à Giverny , Claude Monet

Publié dans Les émissions d'Anne Brassié | Laisser un commentaire

Le virus et la quarantaine , ce que nous dit un clocher de tourmente….

Il existe encore dans les villages de France des clochers de tourmente, c’étaient des clochers qui sonnaient la tourmente imminente,feux ennemis, épidémies. Le clocher de Sainte Thérèse s’est mis à sonner :

Le clocher de Sainte Thérèse  n°146

Don Gregoire Marie

Le 8 mars 2020

2 ème Dimanche de Carême

Paroisse Sainte Thérèse et Sainte Anne de Thévalles

Le virus et la quarantaine :

Vous l’avez tous entendu, il y a actuellement un virus tres contagieux qui sévit en ce moment. Il convient de le combattre ardemment et collectivement , de prendre sérieusement les moyens d’endiguer sa propagation, car nul ne peut prétendre être immunisé. Il s’appelle le péché.

Il importe d’identifier sérieusement les principaux agents contaminants que sont l’orgueil, la colère et la paresse, la luxure et la gourmandise ,l’avarice et l’envie… ainsi que les principaux symptômes qui se manifestent dans la tristesse et la peur, qui peuvent conduire à la mort.

Il est recommandé de ne pas s’exposer aux foyers à risques que sont les lieux où circulent la médisance t la défiance, l’indifférence et l’autosatisfaction, l égo-centrisme ou le repli sur soi .

Pour le combattre, évitez d’être contaminé et en limiter les effets, l’Eglise propose une quarantaine véritable . Chacun est engagé à s’engager quotidiennement le triple traitement de la prière, du partage et de la pénitence.

Ce traitement, que l’on appelle carême ne peut trouver d’efficacité que dans une posologie régulière et une attention de chaque jour.

Attention : ce remède reste impuissant face à ceux qui pensent qu’ ils guériront tout seuls ou qu ils ne seront jamais atteints.

On évitera aussi de s’exposer exagérément aux réseaux sociaux et aux chaînes d’info continue ainsi que de rester isolé. Ne laisser personne face à ce fléau. Le traitement de la prière trouvera d’ailleurs son efficacité fortement augmentée quand cette prière sera commune.

Vous trouverez des points de désinfection où est proposé le sacrement du pardon.

Le magistère de la sainteté annonce une sortie de quarantaine prévue pour Pâques.

Don Grégoire-Marie, curé

Presbytère Sainte Thérèse : 10 rue Mac Donald 53000 Laval

Trouvé sur le site de Terre et Famille

Publié dans Agenda | Laisser un commentaire

une belle exposition à Versailles

Sabine joue avec ses photos, le résultat est d’une grande poésie .A Versailles 9 rue du Vieux Versailles jusqu’au 1 er Mars

 

Publié dans Agenda | Laisser un commentaire

120 ans qui leur donnent raison

 

Publié dans Agenda | Laisser un commentaire