Euthanasie stade suprême du capitalisme

martinezLe droit de mourir est il un bon droit ? Surtout quand il est promu, célébré tout simplement parce que les vieux coûtent cher et qu’il  n’y a plus d’argent en caisse…..Voilà l’excellente question roborative que nous pose Jean Claude Martinez  avec un humour décapant. Il montre l’état des lieux, les finances au plus bas , le nombre de vieux qui augmentent.  Et il démonte le processus de la propagande : on traite les malades en phase terminale de légumes, un légume n’est plus un homme donc on peut l’éliminer. Le jeune tétraplégique comateux coûte trop cher , on dit que sa vie est trop dure et hop une petite piqûre. Le rôle du médecin n ‘est pourtant pas d’éteindre la bougie.

Attali nous avait prévenus en 1981: ” La vieillesse est actuellement un marché mais il n’est pas solvable.” La vie coûte cher donc on supprime la vie. Dans le même ordre d’idées on subventionne les IVG.

En homme politique responsable Jean Claude Martinez propose deux solutions  pour trouver de l’argent : que les grandes sociétés multinationales paient un impôt européen et qu’une alliance avec les pays chrétiens d’Amérique latine se fasse  sinon les deux autres blocs anglo saxons et islamiques l’emporteront.

Certains envisagent même d’euthanasier les pauvres…Dur dur de vivre en socialie. Mais osons la vie !

Via romana

 

Ce contenu a été publié dans Les émissions d'Anne Brassié. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Euthanasie stade suprême du capitalisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *