La jeune fille et les paysans

Les Paysans », réalisé par DK et Hugh Welshman, les créateurs de « La Passion Van Gogh », est un film fascinant. Adapté du roman du Prix Nobel de littérature polonais , Władysław Reymont, intitulé « Les Paysans », cette œuvre cinématographique unique se déroule au XIXe siècle dans un village polonais .
La technique de production extraordinaire employée pour donner vie à cette histoire est originale. Chaque scène a été filmée normalement puis peinte à la main par pas moins de 150 artistes, créant ainsi une succession de tableaux visuellement époustouflants. Nous sommes dans un tableau de Van Gog , leur premier film , Monet , ou Vermeer, La jeune fille à la perle  . Les saisons se succèdent comme  les joies et les peines de ce village, les danses et les batailles. L’héroïne est une très belle jeune fille, orpheline de père et donc sans protection  que tous les hommes du village, veufs, célibataires ou  hommes mariés désirent bruyamment et  la harcèlent jusqu’à ce que le vieux veuf très riche emporte « le morceau. »….Cette jeune fille aux nattes somptueuses est aussi l’objet de la jalousie monstrueuse des moins jolies, elles iront jusqu’ à la lapider. Une jolie fille, c’est du crime qui marche, écrit Jean de La Varende qui évoque les villages normands ! Les critiques semblent penser que ce temps est révolu. Non les hommes et les femmes  n’ont pas changé…..Le thème de l’argent et des terres confisqués par les plus dominateurs  reste bien aussi d’actualité. Mais c’est un drame mais qui finit bien, comme la dernière scêne le laisse à penser.

Ce contenu a été publié dans Sur les écrans. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *