La révolte des silencieux, de Pierre Lours

Pierre Lours nous comble de félicité : un site internet soumet au jugement des internautes les stars médiatiques qui nous bassinent à longueur d’ondes et d’images, hommes politiques, journalistes, évêques ou avocats. Les notes sont très très mauvaises. Tout cela resterait inoffensif si les silencieux, un bon groupe d’amis, ne décidaient de faire place net. Les cadavres s’accumulent, l’état s’inquiète et le lecteur se sent libéré…

Atelier Folfer

Trésors en poche jeudi 28 Octobre

Ce contenu a été publié dans Agenda, Livres choisis, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à La révolte des silencieux, de Pierre Lours

  1. Roger Jollois dit :

    Merci pour cette grande bouffée d’oxygène !

  2. Siloë dit :

    un roman policier jubilatoire qui vous promène avec drôlerie et émotion dans les contrées de France et les âmes des personnages… conquise !

  3. Bague dit :

    Qui n’a pas lu Pierre Lours se fait violence et se prive d’un grand plaisir… Alors installez-vous confortablement et laissez-vous réjouir ! J’ai adoré et le style et l’histoire ! Original et décapant.

  4. ema dit :

    Étonnant petit livre de “politique fiction” dont les personnages à clef sont criants de vérité bien que l’auteur écrive en début d’ouvrage: “Les prétentieux qui se reconnaîtraient et en seraient furieux, se fourvoieraient une fois de plus!”. Je doute que ces mêmes prétentieux, trop imbus d’eux-mêmes (ou tellement désespérés qu’ils préfèrent courir à leur perte) soient ou souhaitent être suffisamment lucides pour tenter de se reconnaître, et pourtant c’est comme le nez au milieu de la figure. On se demande même comment le livre a pu paraître. Parce qu’il y a encore très loin du roman à la réalité?
    Tout paraît si simple pourtant pour renverser la machine infernale et faire pl@ce net, comme dit le sous-titre de l’ouvrage. Un ouvrage qui paraît plus qu’un roman, être un manifeste, que dis-je un brûlot , avec des descriptions particulièrement exactes mais courtes et percutantes qui donnent un éclairage intuitif sur l’auteur!
    C’est toujours au départ un petit groupe de héros qui a fait l’Histoire. L’histoire de “la révolte des silencieux” ne met en scène que quelques protagonistes, tant chez les “gentils” que chez les “méchants”…l’histoire deviendra t-elle l’Histoire. Le mot fin du livre se termine par un point d’interrogation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *