La sapienza

lasapienza-4Un couple malmené par la vie, ils ont perdu un enfant trisomique, rencontre à Streza , sur les bords du lac, un frère et une soeur très jeunes et très unis. La femme va immédiatement adopter ces jeunes, elle s’occupera de Lavinia très fragile et lui ,l’architecte s’occupera de Goffredo qui veut le devenir.

Film à la Rohmer, dialogues intelligents et corrosifs, vues magnifiques sur le lac, Rome et Milan et les plus belles oeuvres de Borromini, personnages très vrais. La musique de Monteverdi, l’élocution  des personnages qui ne ratent aucune liaison, o miracle ! , font de ce film d’Eugène Green, un très joli moment et une très jolie morale: ne restez pas replié sur vous même, occupez vous de jeunes, aidez les et l’aurore brillera à nouveau.

Ce contenu a été publié dans Sur les écrans. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *