L’avortement est une arme de destruction massive contre la démographie européenne

Merci au Salon Beige pour cet article

Lors du débat au parlement européen sur le rapport Tarabella, l’intégralité des élus FN du Parlement européen a voté contre le paragraphe 45 qui insiste sur le fait que les femmes “doivent avoir le contrôle de leur santé et de leurs droits sexuels et reproductifs”, notamment “grâce à un accès aisé à la contraception et à l’avortement”. Aymeric Chauprade a fait l’intervention suivante:

ImagesCA484GGP

“Monsieur le Président, chers collègues, le rapport Tarabella n’est qu’une nouvelle expression du matérialisme, de l’utilitarisme et de l’égalitarisme qui sévissent ici. Ce rapport exhorte les femmes ayant choisi de travailler à temps partiel de le faire à temps plein. Tant pis pour celles qui ont fait le libre choix de se concentrer sur l’avenir de leurs enfants, elles ne correspondent manifestement pas à la définition de la dignité féminine selon M. Tarabella. Pire, ce rapport est un éloge de la culture de mort par le soutien explicite qu’il apporte à l’avortement, véritable arme de destruction massive contre la démographie européenne.

Sa vision de la femme est à mille lieues de ce qu’est la femme européenne dans la longue durée de l’Histoire: une femme forte qui est l’une des clefs du progrès rapide de notre civilisation. La voilà donc cette femme forte de la civilisation européenne, selon la vision misérabiliste de M. Tarabella, tout à coup réduite au statut de victime, à une femme qui aurait besoin de quotas pour arriver aux responsabilités comme si elle ne pouvait pas, par ses qualités intrinsèques, se hisser au même rang que l’homme.

Monsieur Tarabella, les femmes européennes n’ont pas attendu vos quotas pour peser dans les grands choix politiques de notre histoire, pour faire preuve de courage, pour se battre contre les totalitarismes autant que les hommes. Les femmes n’ont pas besoin de vous pour assurer leur avenir, car elles le portent dans leur ventre.”

Ce contenu a été publié dans A propos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *