Montaigne toujours actuel

Alexis Haupt :
La Boétie avait remarqué que les peuples s’habituaient à tout, y compris à la tyrannie. À ses yeux, l’habitude est la première responsable des tyrannies.

Le jeune homme avait mis le doigt sur quelque chose de largement sous-estimé. En effet, le cerveau s’habitue à tout type de système, et ce encore plus facilement quand il y est né. Ainsi, il est toujours sidérant de constater comment les humains du 21e siècle s’habituent au fait de devoir choisir ceux qui voteront les lois auxquelles ils devront obéir, quand bien même elles les mettent à genoux, les dépossèdent de leurs biens, mettent leurs enfants en esclavage ou les mènent à une guerre non désirée. Partout sur terre, les humains naissent dans ce système qui leur demande de choisir des maîtres, et n’ayant connus que cela, ils évoluent dans ce système comme si c’était une fatalité, comme si penser à un autre paradigme revenait à songer à une utopie naïve. Partant de là, il n’est pas exagéré de considérer le régime représentatif, la démocratie parlementaire, comme la servitude volontaire contemporaine.

Trouvé sur le canal telegram  Le journal des Chouans

Ce contenu a été publié dans Chroniques Inactuelles, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *