Retour au réel : Plus il fait froid et plus il fait chaud

par Stéphanie Prévot

Une difficulté supplémentaire, pour nous : gérer les conséquences du réchauffement climatique… Comme tout le monde a pu l’observer ce réchauffement a engendré de forte chutes de neige en décembre dernier… Ne vous y trompez pas, les experts sont formels la terre se réchauffe et c’est pour cela que l’année 2010 fut la plus froide depuis des décennies !

 Evidement, et trêve de plaisanterie, quand on a fait un tel tapage sur la culpabilité de l’Homme à l’égard des fluctuations climatiques il ne reste qu’une échappatoire: la fuite en avant!  Plus il fera froid et plus les experts du GIEC et leurs disciples vont nous expliquer pourquoi il fait, en réalité, de plus en plus chaud…

 Ce qui m’étonne c’est cette ambition démesurée de considérer l’Homme comme capable d’influer sur un système à l’échelle du système solaire et ce manque d’humilité qui nous ferait négliger, voir mépriser ce sur quoi nous avons une responsabilité évidente et qui sont des sources de déséquilibre écologiques incontestables: la consommation à outrance, une agriculture soumise au diktat des financiers de l’agro-alimentaire, la délocalisation des entreprises  et un trafic de personne et de marchandise devenu frénétique…

 Par souci de cohérence et sens des priorités, nous devrions donc préférer  nous appliquer à la protection des équilibres qui sont sans nul doute de notre responsabilité. Peut-être même qu’en restant à notre échelle humaine de compétences nous préservons des équilibres qui nous dépassent…  

Ce contenu a été publié dans Retour au réel, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *