Sur les écrans La fille du puisatier

Cette jolie histoire n’aurait pu être écrite aujourd’hui. Le poussin des haies comme on appelait jadis les petits bâtards, aurait été avorté vite fait. Et pourtant quelle source de bonheur ! Rappelons à Luc Chatel cette vérité de La Varende qui a du lui échapper dans son stupide scénario scolaire du pass contraception. ” La volupté saine s’attache à des êtres de vigueur, de procréation. Elle trouve son excellence dans l’acte qui crée et sa fin dans la femme vraiment faite pour créer.” Patricia est cette femme qui donne tout, elle même et  la vie. Auteuil et Merad valent Raimu et Fernandel. Pagnol peut reposer en paix. De très jolies images sur un monde disparu qu’il va bien falloir retrouver. A voir en famille …. Cela vaut toutes les éducations sexuelles de nos laïcards. 

Ce contenu a été publié dans Agenda. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *