Imperturbables, ils organisent un colloque “Exposer l’art contemporain dans les monuments historiques”

Un colloque qui ne tient aucunement compte des protestations de milliers de Français…

“Dans le cadre du cycle Rencontres européennes du patrimoine, l’Institut national du patrimoine et le Centre de recherche du château de Versailles organisent une journée d’études sur le thème « Exposer l’art contemporain dans les monuments historiques », le 7 octobre 2010, à Paris.

Daniel Buren au Palais Royal, Jeff Koons, Xavier Veilhan ou Takashi Murakami au château de Versailles, François Morellet ou Cy Twombly au Louvre, la confrontation entre les œuvres contemporaines et les monuments anciens, chargés d’histoire, soulève parfois un vif débat. Pourtant ces lieux historiques ont évolué au fil des siècles et ont souvent vu leurs fonctions changer. Les expositions d’art contemporain dans des monuments historiques rencontrent un grand succès auprès d’un public curieux et sont de plus en plus nombreuses.

A travers des exemples concrets, cette journée d’études abordera la question des publics et des contraintes liées aux lieux auxquelles doivent faire face les artistes et les professionnels du patrimoine. Exposer des photographies, des sculptures, des installations, de façon temporaire ou durable, pose en effet des problèmes de conservation du monument historique et de l’œuvre contemporaine. Enfin, des artistes feront partager leur expérience. Ils expliqueront comment ils répondent à une commande et évoqueront les défis qu’impose un cahier des charges.”

Ce contenu a été publié dans Versailles Mon Amour. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Imperturbables, ils organisent un colloque “Exposer l’art contemporain dans les monuments historiques”

  1. Joncières dit :

    Tout est politique , l’anti- art contemporain …….comme le reste :
    ” la démocratie semble avoir provoqué un effondrement des moyens de controle social (…) Un défi important est lancé par les intellectuels et par les groupes proches d’eux (…) , qui affirment leur dégoût de la corruption , (…) , et de la soumission des gouvernements démocratiques au capitalisme de Monopole .Ces contestataires présentent un danger” Rapport de la Trilatérale sur “la crise des démocraties” rapport rédigé sous les auspices de Mr.Brzezinski,rapport révélé par Mr. Claude Julien (le Monde diplomatique )et cité par Jean Bothorel dans : la République mondaine , éd. Grasset , cit . p. 173

  2. Olive dit :

    A la magnificence de l’art, quoi de plus noble que nos monument historique et autres sites classés, et quoi de plus inutile que l’art, et, de ce fait la rencontre entre les deux est un moment de pur bonheur ! serte l’art contemporain a besoin de médiation pour être apprécié, ce qui en fait une forme d’expression difficile a appréhender mais une fois passer le premier contact et que les esprits clos par la contemplation du tableau de la tante Janne, accroché dans le grand escalier, depuis quand déjà? Alors une fois vos esprits ouverts a la culture au monde contemporain, voir post-contemporain, vous finirais par comprendre pourquoi ses 2 entités sont indissociable et dépendant l’une de l’autres…
    quoi que, l’art peu vivre seul, mais je ne pense pas que ce soit réciproque…
    Attention l’ouverture d’esprit génère l’évolution, et provoque des révolutions…

  3. Personne n’aime la mouvance de “l’art contemporain”, pas même les acteurs de cette mouvance qui depuis 30 ans se persuadent de nous avoir ouvert une nouvelle ère culturelle.
    Ce sur quoi ils ont craché pendant des décennies (30 ans) leur sert maintenant de marche-pied pour retenir notre regard.

  4. Monex dit :

    ..Retransmission audio du colloque du 7 octobre 2010 Exposer lart contemporain dans les monuments historiquesLinstitut national du patrimoine et le Centre de recherche du chateau de Versailles proposaient le 7 octobre 2010 dans le cadre du cycle des Rencontres europeennes du patrimoine un colloque sur le theme Exposer lart contemporain dans les monuments historiques .Daniel Buren au Palais Royal Jeff Koons Xavier Veilhan ou Takashi Murakami au chateau de Versailles Francois Morellet ou Cy Twombly au Louvre la confrontation entre les oeuvres contemporaines et les monuments anciens charges d histoire souleve parfois un vif debat. Aujourdhui les expositions d art contemporain dans des monuments historiques rencontrent un grand succes aupres d un public curieux et sont de plus en plus nombreuses.A travers des exemples concrets cette journee d etudes organise par lInstitut national du patrimoine et le Centre de recherche du chateau de Versailles abordait la question des publics et des contraintes liees aux lieux auxquelles doivent faire face les artistes et les professionnels du patrimoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *