L’insoutenable force


Abbé Alain Lorans

Les sept dernières paroles du Christ en croix de Haydn jouées par un homme nu sur scène. Une affiche représentant le pape embrassant sur la bouche un imam du Caire. Des billets de banque remplissant le côté transpercé de Jésus crucifié. Des excréments déversés sur le visage du Christ. Des hamburgers écœurants jonchant le sol pour parodier la multiplication des pains…

Mais, au nom de la liberté d’expression artistique, il est défendu de protester et de prier publiquement. Car, aux yeux des antichrétiens, la foi est une provocation et la prière une violence.

Correspondance Européenne, sous la plume de Fabrizio Cannone, analyse cet antichristianisme devenu ordinaire : « En réalité, ce qui se passe aujourd’hui, c’est que ce sont tous les catholiques – et pas seulement les plus intransigeants – qui subissent en Europe une marginalisation féroce de la part du pouvoir laïque ». Et d’avertir : « Le phénomène ne fera que s’amplifier s’il n’y a pas de protestations pour réagir aux attaques continuelles et tyranniques lancées contre l’Eglise, le pape et la foi chrétienne. »

Les antichrétiens exigent un « droit au blasphème ». Nous revendiquons le devoir de la prière en réparation des blasphèmes. La prière, cette force insoutenable.

Source : DICI

http://www.dici.org/

Grande manifestation Dimanche 11 Décembre place du Trocadero à 14h

Ce contenu a été publié dans Agenda, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *