Le jeûne spirituel et “non violent”de Béatrice Bourges

beatricePuisque le gouvernement accuse toutes les manifestations d’extrémisme et de violence Béatrice Bourges qui a, l’an dernier, organisé avec d’autres, LaManif pour tous, a décidé une action non violente. Nous la remercions infiniment et citons ses propres paroles

Béatrice Bourges répond au Figaro :

Une grève de la faim pour demander la destitution du président de la République, n’est-ce pas un peu excessif?

Je pense que la France le vaut bien. Moi je me bats vraiment pour mon pays, car je pense qu’on est en train de tuer l’âme de nos enfants. Cela fait un an que l’on proteste et qu’on ne nous écoute pas. Que puis-je faire de plus que donner ma personne ? Ce sera dur mais cela prouvera qui je suis et qui sont les gens qui m’entourent.

Je m’appuie sur quelque chose d’ultra non-violent et d’ultra-légitime. Deux mois et demi avant les élections, j’aimerais savoir si les députés, comme certains le disent souvent, souhaitent vraiment le départ de François Hollande. Je leur offre sur un plateau d’argent la possibilité de montrer leur loyauté: l’article 68 de la Constitution autorise les élus des deux assemblés à engager une procédure de destitution du président de la République pour «manquement grave» à l’exercice de ses fonctions. Si je n’avais pas fait ce geste, les députés n’auraient rien tenté. Là une vie non-violente est en jeu. […]

Avec mon jeûne, je voudrais prouver que la colère, ce n’est pas la violence. On nous a traités d’extrémistes, on a trouvé que j’étais radicale. Aujourd’hui je pars avec mes armes à moi, des armes spirituelles. Le jeûne spirituel, c’est une arme extrêmement puissante.”

 

Ce contenu a été publié dans Agenda. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le jeûne spirituel et “non violent”de Béatrice Bourges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *