Un grand film japonais Le vent se lève

Le-Vent-se-leve-sur-la-polemique_article_landscape_pm_v8Le vent se lève il faut tenter de vivre

Citant ce vers du Cimetière marin de Paul Valéry, le grand cinéaste Miyazaki raconte la vie réelle d’un jeune  japonais rêvant de dessiner des avions comme l’ingénieur italien, Caproni. Il y parviendra après avoir survécu à un tremblement de terre, à la mort de sa femme et à la guerre durant laquelle ses beaux avions porteront la mort. D’une grande élégance, d’une grande beauté, tendresse et clairvoyance. A voir en famille de même que Ponyo sur la falaise, une variation de la Petite sirène d’Andersen. 

Les controverses sont dues à la course aux oscars et semblent bien stupides en face de l’oeuvre.

Ce contenu a été publié dans Sur les écrans. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *