Les chemins de la liberté

Du réalisateur australien, Peter Weir , auteur de Master et commander, un grand film tiré du récit de l’évasion d’officiers polonais en 1941 d’un goulag soviétique en pleine Sibérie. Ce récit s’appelle A marche forcée. Ils descendront plein Sud jusqu’en Inde pour trouver la liberté. Le récit publié en 56 fut contesté.  Il fallait discréditer celui qui, le premier, montrait la réalité du goulag. Aujourd’hui la critique est très réservée à l’égard de ce film . Montrer l’horreur du goulag gêne tous ceux qui demeurent communistes de coeur .Il faut donc y aller en famille car il met en valeur  l’exploit formidable de ces hommes, la force de celui qui commande l’expédition et les règles de survie dans la nature.Le comportement religieux des polonais catholiques et la présence quasi permanente d’une croix à l’écran est aussi remarquable. Le grand écrivain voyageur, Sylvain Tesson, a mis ses pas dans ceux de Rawicz ,a refait ce long périple et écrit un très beau livre L’Axe du loup (Laffont). Film à voir et livre à lire !

Ce contenu a été publié dans Sur les écrans. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Les chemins de la liberté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *