Retour au réel . Le coq

Avec notre goût pour l’autodénigrement nous avons pris l’habitude de tourner en dérision notre propre emblème: le Coq, satisfait de lui-même, chantant les deux pieds sur le fumier! 

 Et pourtant, le coq est d’une noblesse exemplaire. Il veille sur sa basse cour. Toujours aux aguets, il ne reculera devant aucun danger pour défendre ses poules. Je l’ai vu rentrer au poulailler à moitié déplumé, se trainant sur le sol  après avoir combattu contre un chien de chasse. Je l’ai vu charger les intrus, sonner l’alerte, regrouper son monde et donner le signal du retour au perchoir.

Non seulement le coq est courageux mais il est aussi galant. Sans relâche il cherche de quoi sustenter sa cour et devant ses trouvailles jamais vous ne le verrez  se servir le premier. En effet, il attendra que ses poules soient rassasiées pour se nourrir lui-même.

 

Admirable animal, chevaleresque et symbole de vigilance, digne et fière espérons qu’il chantera toujours sur le fertile fumier et bientôt sur les fumiers…… terrassés…Il occupe son rang et assume ses fonctions avec l’unique souci de servir et la tranquille assurance de la légitimité. 

                                                                          Stephanie Prévot

Ce contenu a été publié dans Retour au réel. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *