Retour aux réel. Les vrais chiffres des élections ou le guignol électoral

Le premier parti de France est celui des abstentionnistes : 45 % des électeurs sont ainsi restés chez eux au second tour, contre 43 % au premier. Des chiffres jamais enregistrés pour des élections législatives sous la Ve République. Quant aux 18-24 ans, 64% se sont abstenus au premier tour et 66 au second…..

La droite parlementaire (UMP, Nouveau centre, Parti radical valoisien, Alliance centriste, divers droite) totalisent 229 élus sur les 577 de l’assemblée nationale. De son côté, la nouvelle majorité présidentielle (Parti socialiste, Europe Ecologie-Les Verts, Parti des républicains de gauche et divers gauche) disposera de 331 sièges, soit la majorité absolue. Le Front de gauche emporte 10 sièges et le Front national stricto sensu, 2. Rapporté au nombre de voix du second tour, le spectacle est proprement surréaliste : un élu Front de gauche pèse 25.000 voix ; un élu de la majorité socialiste, 34.700 voix ; un élu de la droite nominale, 44.400 voix ; un élu vert, 48.800. Quant aux deux élus du Front national, écoutez bien, amis auditeurs, chacun représente 421.300 voix !

Rapporté au nombre de voix du 1er tour, parler de démocratie représentative à propos de l’assemblée nationale telle qu’elle se présente à nos yeux relève du plus haut comique, puisqu’il faut 1.765.000 voix pour élire un député Front national, et qu’il en faut à peine 31.300 pour élire un député de la nouvelle majorité présidentielle, soit près de soixante fois moins. Lors de la soirée électorale, aucun des journaleux du système présents sur les plateaux télé n’a sauvé l’honneur de la profession en dénonçant cette caricature de démocratie. Le contraire eut été étonnant.

Dès lors, le « pouvoir » de la gauche tient plutôt d’un incertain jeu d’ombres dans un pitoyable théâtre de Guignol….Il n’empêche : la droite est politiquement minoritaire alors qu’elle est sociologiquement majoritaire.

Extrait du kiosque Courtois du 23 06  dirigé par Henri Dubost

Ce contenu a été publié dans Retour au réel. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *