Sur les écrans Le grand soir

Deux frêres , l’un contestataire punk, Benoit Poelvoorde, l’autre vendeur dans un magasin de literie, Albert Dupontel, survivent mal dans cet univers bien connu des français, les ZAC. Leurs parents possèdent la friterie de la zone commerciale . Licencié, lâché par sa femme,  le vendeur rejoint son frêre et se “libère du joug du travail.”Après avoir appris à son frère comment vivre libre, nos deux protagonistes se mettent dans la tête d’aller libérer à leur tour les consommateurs de ces grandes surfaces, le grand soir. Mission qui va se révéler plus compliquée que cela.

Sinistre mais très exacte  peinture de la survie ou du semblant de vie de tous ceux  qui fréquentent ces centres commerciaux . Les immenses parking sans arbres et sans âme sont le cadre de leurs divagations. Beaucoup de scênes sont filmées avec les caméras des systèmes de sécurité. Excellente idée .Excellent duo d’acteurs. On pense quelque fois au grand maître, Jacques Tati et à Play time. Mais le rythme  est un peu lent. Les gags quelques fois lourds et le rire rare, si triste est la fable.

Ce contenu a été publié dans Sur les écrans. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *