“Sommeil d’hiver” ou “Winter Sleep”

Winter-Sleep

« Après Il était une fois en Anatolie, le réalisateur turc Nurie Bilge Ceylan nous revient avec un film, palme d’or à Cannes, de 3 heures 16 ( c’est long) mais qui m’a paru beaucoup moins long que bien des films
d’action, en général américains, de 2 heures 15… Un ancien acteur de théâtre ouvre un hôtel appelé Othello dans cette magnifique région turque qu’est la Cappadoce et c’est une fascinante tranche de vie qui défile devant nos yeux, ponctuée par la solitude littéraire de cet homme, ses relations tendues avec un voisinage un tantinet jaloux et ses rapports pour le moins compliqués avec sa soeur et sa femme.

Une belle étude de caractère, des dialogues que l’on souhaiterait plus souvent entendre à l’écran et des scènes d’anthologie (une beuverie entre amis, une confrontation orale toute bergmanienne avec son épouse et la scêne d’une rare émotion esthétique d’un cheval tiré hors d’une rivière) font de ce film , à mon avis, un chef d’oeuvre qui a mérité amplement sa palme d’or. »

Fréderic Pic L’Action Française 2000 n°2891

Ce contenu a été publié dans Sur les écrans. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *