Sur les écrans Antoinette dans les Cévennes

Ce petit film français n’est pas dénué de charme. Son trentième amant ,un homme marié, ayant annulé ses vacances avec elle, pour les passer en famille, Antoinette décide de le suivre sur les sentiers des Cévennes avec un âne. L’âne, buté comme un âne, n’avancera qu’au son de sa voix, elle lui raconte donc toutes ses errances amoureuses. L’héroïne est éclatante, les Cévennes sont belles comme dans le roman de Stevenson, on ne s’ennuie  pas une seconde.

Ce contenu a été publié dans Sur les écrans. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *