sur les planches Madame de la Carlière

Il faut courir voir cette très jolie pièce de Diderot au Lucernaire. Variante de l’histoire de Mademoiselle de Jonquières que nous avions aimé au cinema, c’est l’histoire d’un mariage malheureux contracté devant les hommes et les femmes de l’entourage de l’héroïne. Si le christianisme a inventé le mariage devant Dieu c’est que l’institution , vu les dangers , réclamait l’enseignement divin, des vertus chrétiennes que Madame de La Carlière qui place son absolu sur terre, ne rencontre bien sûr pas.

C’est aussi le portrait de ces témoins imbéciles qui jugent sans réelle connaissance de cause et bien sûr aussi sans charité.

Dialogue d’une grande finesse, acteurs merveilleux et mise en scène très poétique.

Ce contenu a été publié dans Agenda. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *