Thomas fonde l’Eglise en Chine

“Par Saint Thomas, l’idolâtrie s’est évanouie des Indes.Par Saint Thomas les Chinois et les Ethiopiens ont été convertis à la Vérité. Par Saint Thomas, le Royaume des cieux a volé et est venu aux Chinois.” Ce que nous apprend un bréviaire chaldéen, Pierre Perrier nous le prouve en décryptant une frise gravée dans la pierre sur la côte chinoise en l’an 70 après Jésus Christ, juste après la venue de Saint Thomas jusqu’aux extrémités de la terre comme le Seigneur le lui avait demandé. Une Vierge à l’enfant, une célébration de la Passion du Christ, un choeur d’hommes en deux groupes qui se répondent, l’apôtre lui même portant une croix pectorale tout révèle la marque des églises primitives orientales. Les Hébreux et les araméens ont emprunté la route de la soie et l’Empire du Milieu ne fut plus isolé du reste du monde. Il y eut un premier martyre, le prince Ying, et sur sur cette semence une église est née, influençant le taoisme.

Ce  genre de nouvelle est exceptionnel . Elle apporte aux chinois la preuve qu’ils ont été l’objet d’un amour paternel dès le début de la chrétienté. Elle porte l’espoir que la Chine accepte de se convertir complêtement  et elle  renforce la foi des européens soumise à plus d’une attaque mais qui voient là la preuve d’une si longue existence que les accidents contemporains lui paraîtront bénins…

Quand on pense que c’est le disciple qui doutait de la Résurrection qui a accompli un tel exploit on se dit que tout est possible même aux plus faibles d’entre nous.

Retrouvez Pierre Perrier sur le site Eecho , enjeu de l’étude du Christianisme des origines et vous saurez comment il suggère de transmettre l’Evangile oralement

Ce contenu a été publié dans Les émissions d'Anne Brassié. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Thomas fonde l’Eglise en Chine

  1. Jean-Claude GAY dit :

    Suite à votre citation de Bismark lors de votre dernière émission sur RC, avec Pierre Perrier, je me permets de vous en donner une autre de la même veine, extraite de “L’instruction permanente de la Haute Vente”, (début du 19° siècle), livre de John Vennari – que j’ai trouvé sur la table de presse à Ecône – intitulé ” 300 ans de subversion dans l’Eglise catholique” aux éditions Notre-Dame-des-Chevaliers :
    “Notre but final ( celui de la loge italienne, franc-maçonne, des Carbonari- la Haute Vente-) est celui de Voltaire et de la révolution française, l’anéantissement à tout jamais du catholicisme et même de l’idée chrétienne”.
    Plus tard, Mgr Rudolph Graber, dans son ouvrage “Athanase et l’Eglise de notre temps”, cite un franc-maçon qui déclarait “notre objectif n’est plus la destruction de l’Eglise, mais son utilisation, après infiltration”

  2. albert dit :

    L’universalisme compromet le monde divers qui est encore le nôtre . A ce titre le christianisme est un racisme car il appauvrit le monde en annihilant les cultures .
    Le monde chinois a , tout au long de son histoire , éprouvé une méfiance instinctive envers les projets à vocation universelle . La sagesse de ses penseurs ne s’adresse qu’à l’Empire du Milieu , elle concerne tout au plus quelques semi-barbares de ses périphéries ( Corée , Japon , Mongolie , Vietnam …).
    Il est symptomatique de l’outrecuidance des Occidentaux qu’ils aient voulu à tout prix retrouver ce qu’ils estiment être leur legs dans des phénomènes qui se produisirent chez les Célestes . Plutôt que de reconnaître en Mao Zedong une résurgence du fondateur de l’Empire , ils le travestirent en marxiste . Que des ” intellectuels dégénérés ” comme le Tartre et son acariâtre Simone s’y soient laissés prendre , nous ne pouvons nous en étonner .
    La question à poser resurgit toujours : pourquoi nier la diversité des cultures ?
    Pourquoi aligner la réelle diversité sur le modèle judéo-centré de l’Occident moribond ? Un tout petit peu de modestie , voire de prudence , ne nous nuirait pas .
    Il serait si sage de notre part de notre mettre à l’écoute des héritiers de Maître Kong . L’immortel auteur de l’ ” Essai sur les Moeurs ” le fit bien .
    addendum : après les missionnaires de la ” vraie ” religion , nous destinons aux héritiers d’une grande civilisation les missionnaires du dogme démocratique .
    Croyez-vous que les catéchisés le supportent longtemps ?
    Consultez les déclarations de CHI Haotian ou de SONG Hongbing .
    Enfin je lis dans le ” testament ” d’un homme politique controversé du siècle écoulé :
    ” Je n’ai jamais pensé qu’un Chinois ou un Japonais nous fussent inférieurs . Ils appartiennent à de vieilles civilisations et j’admets même que leur passé soit supérieur au nôtre .Ils ont raison d’être fiers comme nous sommes fiers de la civilisation à laquelle nous appartenons . Je pense même que plus les Chinois et les Japonais demeureront fiers de leur race , plus il me sera possible de m’entendre avec eux ” .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *