Les délices de Tokyo

deliceCe que j’aime dans les films japonais c’est la constance de certains thèmes, la grande sagesse des anciens, leur grande générosité et leur admiration de la nature ,en particulier des cerisiers en fleurs.Un jeune homme, fracassé par la vie et sans aucun goût pour le sucré, cuit des petites pâtisseries pour le compte d’une propriétaire. Une très vieille dame, ancienne lépreuse, lui propose son aide et sa fabuleuse recette des dorayakis. Aucun besoin d’en dire plus. La poésie des arbres en fleur, l’apprentissage du regard et de la lenteur pour donner un sens à sa vie, tels sont quelques unes des leçons de ce très très joli film.

Ce contenu a été publié dans Agenda, Sur les écrans. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Les délices de Tokyo

  1. Guilhem de Tarlé dit :

    Décidément, je ne me japonerai pas au cinéma asiatique… Après Au-delà des montagnes, et d’autres plus anciens, j’ai frôlé l’ennui, ou presque…
    Pourtant les excellentes critiques de Présent et TV Liberté m’avaient fait espérer un Délice au Pays des Merveilles…
    Eh bien non ! sans doute ce film est-il trop intello pour moi… tout en lenteur et, en plus, avec des discontinuités.
    Je ne connais du Japon que Mitsuhirato et, malgré les nombreuses images de cerisiers en fleur sans doute destinées à combler l’inanité du dialogue – même avec les haricots -, les photos de la ville de Tokyo ne donnent pas l’envie de s’y rendre.
    Finalement, c’est à peine outrancier si j’écris que le véritable objet du film est la « faim » des haricots.
    Guilhem

    • Anne Brassié dit :

      C’est vrai le rythme est lent mais comment rester insensible à ces deux résurrections, celle de la vieille lépreuse qui s’est trouvée un fils en la personne du jeune pâtissier et lui transmet son unique richesse, sa merveilleuse recette, et celle du pâtissier qui retrouve goût à la vie . Comment ne pas être ébloui par les cerisiers en fleurs ? On va s’obstiner à vous proposer des films japonais….!
      Anne Brassié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *