Stop au martyre de Notre Dame

Acharnement sur Notre Dame

L’ancien évêque de Paris avait chargé le Père Drouin de préparer un projet de transformation de l’intérieur de Notre Dame de Paris. Là encore le drame donne la liberté d’accomplir une révolution car révolution il y a. Le Père Drouin, fervent adepte du modernisme liturgique a été heureux que le pape sonne avec le Motu Proprio, Traditionis custodes, la fin de « la récréation » selon ses propres termes dans La Croix. Il veut donc créer des chemins lumineux, libérer de l’espace en retirant la moitié des chaises, la plupart des confessionnaux des chapelles latérales et y créer des espaces didactiques avec lettres lumineuses projetées sur le mur et messages sur l’environnement. Les 12 millions de visiteurs vont pouvoir pratiquer la nouvelle religion dieutoutlemondiste selon la formule de Vladimir Volkoff.

Le collectif Protégeons Notre Dame refuse ce projet.

Stop au second martyre de Notre Dame.

Non à la mise au goût du jour de notre cathédrale.

Non au retrait des confessionnaux. Dans tous les centres de pèlerinage du monde des prêtres, dans leurs confessionnaux, attendent le pèlerin qui peut se confesser dans toutes les langues.

Non au message pédagogique ou propagande du moment.

Nous sommes au 21 siècle. Aucun besoin de montrer le monde aux fidèles et aux visiteurs. Ils le voient tous les soirs à la télé. Cela fait des siècles que l’Eglise envoie des missionnaires au bout de la terre. Aucun besoin de discours sur l’ environnement dans un pays dont les premiers moines ont défriché, irrigué et cultivé la France entière.

Non au sentier lumineux. Nous ne sommes ni au Pérou ni dans un cinéma.

Non aux projections lumineuses anachroniques sur les murs. Si vous voulez catéchiser éditez un livret en plusieurs langues et donnez-le. La parole de Dieu et la publicité pour la lessive sont deux messages différents.

Non au soi-disant dialogue entre les tableaux anciens des XVIe et XVIIIème et les objets d’art contemporain. La cathédrale n’est pas une galerie d’art contemporaine. Et l’on ne discute plus avec les tenants du mantra « Du passé faisons table rase ».

Non à l’enlèvement des chaises. Notre Dame n’est ni une église orthodoxe ni une mosquée, encore moins une gare centrale ou un aéroport. C’est une cathédrale catholique…

Prière de réinstaller les prie-Dieu. Inutile de vous expliquer pourquoi.

Au nom du modernisme vous avez viré nos autels, nos statues, nos chemins de croix, vous avez méprisé des siècles de fidélité chrétienne. Vous avez vidé nos églises. Alors le temps est venu de reconnaître ses erreurs, d’admirer ce que la Tradition nous a offert et redevenir modeste, c’est-à-dire des nains montés sur des épaules de géants. Les fidèles du Moyen-Age ont construit nos cathédrales. Nous sommes incapables d’en faire autant.

RESPECTEZ NOTRE DAME s’il vous plaît !

La restauration de Notre Dame sera le reflet de la restauration de nos coeurs .

Anne Brassié                                Stéphanie Bignon

Collectif Protégeons Notre Dame

Copiez, collez, signez cette pétition et adressez-la à l’évêché par courrier (10 rue du Cloître Notre Dame-75004 Paris) ou par mail (communication@diocese-paris.net) ou manifestez-vous par téléphone au 01 78 91 91 91.

Ce contenu a été publié dans marre a bout bout de ficelle, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à Stop au martyre de Notre Dame

  1. Marie dit :

    Bravo mesdames pour votre démarche… nous sommes avec vous. Unions de prières.

  2. LAZARE DICHTER dit :

    Juif je suis, mais Notre-Dame est notre bien commun.
    Ainsi que toutes les église de France (surtout les modestes
    églises de village).
    Merci pour votre intervention que j’ai entendue cette nuit.

    Lazare

  3. Lenell dit :

    Chère Madame,

    J’approuve pleinement votre pétition, et vais la signer.

    Cordialement,

    François Lenell

    Docteur en histoire de l’art
    Spécialiste de l’art sacré en France au vingtième siècle

  4. BURGUBURU PHILIPPE dit :

    Ce qui se passe à l’intérieur de Notre Dame est la suite de ce qui s’est passé à l’extérieur. Pour le comprendre, lisez le commentaire d’Yves de Lassus avec le lien http://www.afs.ovh/actualites/164 Il faut donc organiser des prières publiques devant Notre Dame en réparation du blasphème publique de l’hebdomadaire cité
    pour faire changer d’avis les décideurs et retrouver l’intérieur de Notre Dame comme il était avant l’incendie.

  5. De Fonséca dit :

    Bonjour Anne Brassié,
    Je signe avec conviction et force cette pétition du collectif  » Protégeons notre Dame « .
    Elle a déjà souffert de l’incendie en luttant magistralement, divinement pour ne pas s’écrouler entièrement.
    Alors, restaurer l’intérieur au nom du modernisme, c’est l’abîmer en oubliant ses origines chrétiennes, son histoire et 2000 ans de civilisation !!
    C’est faire offense à nos bâtisseurs de ce temps, à notre foi, nous, catholiques.
    C’est l’ère du vide et du sens !!
    Sauvons notre Dame en revenant à la source : la tradition
    Résistons et signons cette pétition avec tout notre coeur et notre foi.

  6. WolfDance dit :

    Bonjour madame Brassié, pourriez-vous nous donne les liens url des pétitions officielles ?
    Merci. Bien à vous. Que Dieu vous bénisse, vous garde et vous protège.

  7. Blum dit :

    Nous avons eu la douleur de voir Notre Dame gravement atteinte par un incendie,
    en 2019.
    Faut-il que certains prêtres et prélats, dépourvus de spiritualité et d’amour du beau,
    prostituent Notre Dame enfin réhabilitée aux tenants de » l’art contemporain » ?
    Nous ne laisserons pas faire.

  8. Lionel dit :

    La secte néo-protestante qui a investi brutalement l’Église dès les premiers instants du Concile manifeste une hostilité constante et impitoyable vis-à-vis de tout ce qui s’apparente de près ou de loin à l’Église authentiquement cathodique. Le confident de Paul VI, Jean Guitton, n’a-t-il pas déclaré à Michèle Reboul (Monde & Vie n°734 du 15 juillet 2004): “l’Église catholique est morte dès le premier jour du Concile, laissant la place à l’Église œcuménique”? Peut-être, mais ce n’est pas la religion que nous avons choisie le jour de notre Baptême et envers laquelle nous sommes engagés. Il y aurait, en quelque sorte, une “rupture de contrat” de la part des Autorités de l’Église…
    En définitive, la radicalisation des adeptes de la “secte néo-protestante” clarifie considérablement la situation et les prive d’arguments plausibles; en ce sens, les maladresses incessantes du pape François nous permettent d’y voir plus clair… Nous savons désormais qu’il existe une incompatibilité formelle entre la nouvelle liturgie concoctée par le franc-maçon Bugnini et le rite ancestral et les évêques le savent, car c’est voulu!…
    19 décembre 2016 à 10h33 am Le problème auquel nous sommes confrontés en ce qui concerne l’œcuménisme, particulièrement avec les orthodoxes et les protestants, est la recherche de l’unité dans l’incompatibilité.
    Or, la recherche de l’unité dans l’incompatibilité, c’est vouloir reconstruire la Tour de Babel, alors que l’unité dans la vérité incarne l’œcuménisme vraiment catholique, cette unité à laquelle l’Église sainte a toujours aspiré.
    L’œcuménisme, tel qu’il est pratiqué, à quoi cela mène-t-il? réponse: au relativisme et par voie de conséquence, à l’apostasie…
    Certes, on peut vivre en amitié avec quelqu’un sans toutefois partager les mêmes idées. Il n’y a rien de nouveau à cela.
    En revanche, je voudrais bien savoir comment il est possible de concilier des idées différentes et même parfois opposées tout en restant honnête avec soi-même ainsi qu’avec Dieu? Sans certitudes ni rectitude, la religion n’a pas de sens, elle ne se situe plus dans l’économie du salut. Elle ne constitue, au mieux, qu’une simple communauté fraternelle de laquelle est évacuée toute perspective d’éternité, ce qui ne correspond pas nécessairement à ce à quoi aspirent les fidèles… Ne s’agit-il pas tout simplement d’un détournement spirituel?
    En d’autres termes, il faut savoir ce que l’on veut et chercher à connaître Celui en qui et ce à quoi l’on croit, en acquérir l’intelligence du savoir, rechercher en toute chose la Vérité, car Jésus, notre Dieu et Souverain Seigneur, a dit: “Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Nul ne vient au Père que par moi” (Jean 14,6). “Celui qui croit en moi a la vie éternelle” (Jean 6,47-48). “Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi et moi en lui” (Jean 6,56-57).
    Toute autre considération n’est pas d’inspiration divine. Il convient de s’en souvenir, même au prix de renoncer à une “unité” qui ne peut être qu’un leurre sans rapport avec l’unité voulue par Dieu et que Lui seul nous accordera le jour qu’Il aura choisi dans sa sagesse infinie et insondable.
    Telle est l’unité à laquelle je crois et que je souhaite.
    Je crois aussi à l’exclusivité de la grâce que nous obtiendra la Très Sainte Vierge Marie Immaculée, si nous savons la lui demander.
    “Dieu se rit des prières qu’on lui fait pour détourner les malheurs publics, quand on ne s’oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je? quand on l’approuve et qu’on y souscrit, quoique ce soit avec répugnance” – Jacques Bénigne Bossuet (Œuvres complètes, vol XIV, éd. L. Vivès (Paris), 1862-1875, p. 145).

  9. de Gérin dit :

    Outrée par ce projet d aménagement intérieur de notre chère cathédrale !

  10. Annick MORO dit :

    Bonjour mesdames,

    Votre courage et votre détermination à sauver Notre Dame réchauffent les cœurs de ceux qui refusent le sacrilège, toute forme de trahison. La grandeur et la fidélité des âmes face à Dieu sont diaboliquement piétinées ; nous pensons à nos bâtisseurs, à nos pèlerins, aux enfants de Dieu en général – l’idée de ce qui se « trame » dans la tête de représentants de la FOI….est indigne….Les « marchands du Temple » sont définitivement irrécupérables…

    Merci, merci pour toutes vos actions qui participent à la préservation de nos racines chrétiennes. Bafouer à ce point la tendresse de Dieu, de Marie à leur immense Amour pour sa Création est abject. En effet, nous assistons à la suite de la démolition.
    Notre Foi est à l’œuvre, vous en êtes de merveilleuses intermédiaires, je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *