Oui à la statue de Bigeard à Toul !

Cette statue est due au talent du sculpteur Boris Lejeune qui est aussi l’auteur d’une très belle Jeanne d’Arc.

Le général Bigeard par Boris Lejeune

Le général Bigeard par Boris Lejeune

Pétition pour la statue du général Bigeard à Toul.

NON A LA VICTOIRE DE LA GAUCHE SUR BIGEARD !

En 2018, un projet naquit, celui d’ériger une statue de 2,50m de hauteur à Toul, d’un homme marchant fièrement coiffé de son béret de para.

Cet homme, ce géant, est pour beaucoup d’entre nous une légende, LE patron, certains le nomment le premier para de France.
Ce seigneur de guerre, est le général Marcel Bigeard.

Le projet qui date de 2018, allait enfin aboutir, la statue devrait être érigée au cœur de la ville natale du général. Mais depuis l’annonce la polémique s’enflamme.

Continuer la lecture

Publié dans Manifestations politiques | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

« Aujourd’hui, la normalité est devenue révolutionnaire ». Entretien avec Roberto Vannacci

Trouvé sur le site Breizh-info

Beaucoup ont entendu parler de Il mondo al contrario, le best-seller surprise de Roberto Vannacci, général de division de l’armée italienne, mais peu connaissent l’homme lui-même. Roberto Vannacci était un général de division, commandant de la Task Force 45 en Afghanistan, du 9e régiment d’assaut parachutiste “Col Moschin” et de la brigade parachutiste “Folgore”. Il a participé à des missions spéciales en Libye, en Somalie, en Bosnie-Herzégovine, au Rwanda, au Yémen, en Côte d’Ivoire, en Iran et en Afghanistan, où il était chef d’état-major des forces spéciales de l’OTAN.

En janvier 2020, il se trouve à Moscou en tant qu’attaché militaire, où il est déclaré persona non grata par les autorités russes et renvoyé en Italie, avec d’autres compatriotes expulsés en représailles à la position de l’Italie sur l’invasion russe de l’Ukraine. En décembre 2023, il est nommé chef d’état-major du commandement de la force opérationnelle terrestre de l’armée.

En août 2023, il publie à compte d’auteur Il mondo al contrario, un best-seller surprise qui le propulse sur le devant de la scène, tout en suscitant une controverse politique et médiatique inhabituelle en Italie, notamment en raison de ses opinions sur les questions LGBT, l’immigration, les relations entre les sexes et le mouvement écologiste. Son livre a ensuite été repris par la maison d’édition Il Cerchio. En mars 2024, le public a eu droit à une suite, Il coraggio vince, un livre autobiographique publié par les éditions Piemme du groupe Mondadori.

Aujourd’hui, il se présente comme tête de liste de la Lega Salvini Premier pour les élections européennes de 2024. Nos confrères Álvaro Peñas et José Papparelli l’ont interviewé pour The European Conservative, traduction en français par nos soins.

Continuer la lecture

Publié dans Chroniques Inactuelles | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

[Redif] Perles de Culture N°103 avec l’académicien Andreï Makine

Andreï Makine est écrivain et académicien français. Né en Russie en 1957, il est bilingue grâce à une française qui prendra en charge son éducation. Il étudie à l’université de Kalinine, rédige une thèse de doctorat d’État sur la littérature française contemporaine intitulée « Roman sur l’enfance dans la littérature française contemporaine (des années 70-80) » à l’université de Moscou, et enseigne la philologie à l’Institut pédagogique de Novgorod, où il collabore à la revue Littérature moderne à l’étranger.

Publié dans Les émissions d'Anne Brassié, TV Libertes | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

[Rediff] Perles de culture n°76 : « Le procès de Jeanne d’Arc »

Cinéma : en toute confiance voir « Brooklyn », « Médecin de campagne » et « Room ».

Lisez avec grand bénéfice « Le procès de Jeanne d’Arc » commenté par le grand avocat Jacques Trémolet de Villers.

Sauvons l’art avec Raphaël Jodeau.

Redécouvrez la véritable Histoire de France grâce aux bandes dessinées de Reynald Secher.

Publié dans Les émissions d'Anne Brassié, TV Libertes | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’église de « la Dîme » au centre de Kiev a été rasée dans la nuit du 16 mai par les autorités ukrainiennes

Trouvé sur le blog Orthodoxie.com


Le métropolite Antoine de Brovary et Borispol a fait la déclaration suivante : « Un sacrilège monstrueux a été commis dans la nuit : l’église dite de « la Dîme », a Kiev a été détruite. Cette église a été détruite trois fois : la première, par les païens tatares en 1240, ensuite par le pouvoir athée dans les années 30 du siècle passé, et maintenant pendant notre existence apparemment « démocratique ». Depuis l’époque de Vladimir l’égal-aux-apôtres, qui a détruit ici le temple païen de Péroun, taché du sang des sacrifices humains, les démons haïssent le sanctuaire, mais maintenant ils triomphent. Après tout, ce n’est qu’à l’instigation du diable qu’un tel sacrilège a pu être commis. Notre Église a longtemps et systématiquement subi toutes sortes d’oppressions, nos églises nous sont enlevées, nos évêques, nos prêtres et nos laïcs sont emprisonnés. Mais la destruction du lieu de prière, la destruction du lieu de célébration de l’Eucharistie au centre même de la sainte cité de Kiev ne s’était pas encore produite dans l’histoire récente.

Et pourtant, notre cœur ne doit pas être rempli de désespoir et de haine. « À moi la vengeance, à moi la rétribution dit le Seigneur » (Rom. XII, 19). Transférons tous nos soucis et tous nos chagrins au Tout-Puissant. S’Il a permis un crime aussi terrible, alors c’est Sa sainte volonté. On ne peut que pousser des soupirs pour ceux qui ont personnellement commis cet acte impie, et ceux qui ont donné l’ordre de le commettre, car le sacrilège ne reste jamais sans conséquences. En effet, lorsqu’une personne est souillée par le péché, elle se prive de la grâce divine, de la protection céleste, et confie sa vie au diable, devenant sans défense face à tous les problèmes et malheurs. Surtout s’il a commis une folie telle que la destruction d’une église de Dieu. On ne peut qu’être horrifié par le sort de telles personnes et s’écrier : « Seigneur, sois miséricordieux envers nous pécheurs ! » Avec humilité et espérance dans le Seigneur, nous devons également accepter cette épreuve ».

Selon la tradition de l’Église, un ange du Seigneur monte la garde sur le site de chaque Autel consacré jusqu’au jugement dernier, même si l’église elle-même est détruite, ainsi que son Autel. Autant de fois que l’église des Dîmes a été détruite, autant de fois elle a été reconstruite. Autant de fois les persécuteurs ont essayé de détruire l’Église du Christ, autant de fois leurs plans ont échoué. Et cela nous donne de l’espoir » a conclu le métropolite.

De son côté, le métropolite Théodose de Tcherkassy a déposé, le 17 mai 2024, un bouquet de fleurs sur les ruines de l’église et a déclaré :

« Pour moi, en tant que natif de Kiev, ce qui s’est passé aujourd’hui est une tragédie. Comment peut-on appeler autrement la démolition barbare d’une église orthodoxe en activité dans le centre de Kiev ? Une tragédie. Et là où la tragédie s’est produite, des fleurs sont déposées. Je suis ici aujourd’hui non pas en tant que hiérarque, mais en tant que citoyen et résident de Kiev depuis sa naissance » a précisé le métropolite Théodose. « Je pense qu’aujourd’hui, de nombreux habitants de la capitale, orthodoxes et non-orthodoxes, croyants et non-croyants, suivront notre exemple. Après tout, tout le monde n’a pas encore complètement effacé sa conscience et piétiné sa mémoire » a-t-il ajouté.

Sources : 1 et 2

Publié dans Marre | Laisser un commentaire

Où s’exiler ? Réponse de Luc Olivier d’Algange

J’ai trop vu, le cœur lourd, les créatures humaines les plus belles, ardentes, généreuses, portées par d’heureuses puissances, virtuoses, – accordées à ce qu’il y a de plus haut et de plus léger dans leur tradition, – livrées au ressentiment et à la tyrannie du médiocre et être enfin usées et détruites, en dépit de leur courage. Nous vivons dans un monde qui hait la beauté sauf à l’exposer, en porte-manteau, sur un podium, et l’intelligence, sauf à en user pour asservir et s’asservir par la technique et la finance. Le triomphe est au plus vil.
Entre la crapulerie des notables installés, la poussée des barbares qui veulent imposer leur loi, la tentation est forte de prendre le Large. Mais où ? Peut-être en un « soi-même » qui serait le grand En dehors, là où tremble, dans une lumière d’automne, le pays de l’Astrée, ou vers la lumière du printemps, « Vita nova », sur ce pont florentin, hors du temps, où Dante reçut la salutation angélique.

Voir plus : cahiersdeladelie.hautetfort.com

Publié dans Promenons nous dans les arts | Marqué avec | Laisser un commentaire

Conspiration contre la foi : Comment l’Église catholique a été piégée et calomniée au Canada !

Trouvé sur le site Tribune chrétienne

Il est profondément choquant et révoltant de constater comment, sous le prétexte le plus fallacieux, l’Église catholique au Canada a été traînée dans la boue, salie et accusée de manière scandaleuse ! L’affaire prétendue des “fosses communes” de 215 enfants autochtones au Canada, divulguée au printemps 2021, se révèle n’être rien d’autre qu’un tissu de mensonges orchestré pour jeter le discrédit sur l’Église.

Trois ans de calomnies, trois longues années durant lesquelles des églises ont été vandalisées, brûlées, des fidèles horrifiés, et tout cela pour quoi ? Pour une campagne diffamatoire dont le but inavoué était clairement de nuire à l’image de l’Église catholique, en la présentant comme le bourreau de ces innocents.

“Le chef Derek Nepinak de la réserve indienne isolée de Pine Creek avait déclaré qu’aucun reste n’avait été trouvé.“

Continuer la lecture

Publié dans Marre, marre a bout bout de ficelle | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Perles de Culture n°404 – Romain Guérin : un héritier de Jean Raspail

Anne Brassié reçoit Romain Guérin, l’auteur du « Journal d’Anne France » qualifié par Jean Raspail de chef-d’œuvre.

Il présente aujourd’hui son 3ème roman, « Le Grand Soulèvement » écrit pour obéir justement à l’appel de Jean Raspail qui désirait « que les derniers isolats résistent jusqu’à s’engager dans une sorte de Reconquista sans doute différente de l’espagnole mais s’inspirant des mêmes motifs. Il y aurait un roman périlleux à écrire là-dessus. Ce n’est pas moi qui m’en chargerai, j’ai déjà donné ». Ce roman est arrivé, c’est une bombe. Il y est question d’avortement de masse, de grand remplacement, de « complotisme » et de contre-révolution.

Puis, Anne Brassié reçoit Louis Trémolières qui nous donnera les dernières nouvelles de l’opposition de l’Etat à la reconstruction du château de Coucy.

Publié dans Les émissions d'Anne Brassié, TV Libertes | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Ne serait-ce pas un peu beaucoup ???

 

Publié dans marre a bout bout de ficelle | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Un beau livre : Le grand soulèvement

L’écrivain Romain Guérin pour son troisième roman imagine

Un Grand Soulèvement
Son premier, Le Journal d’Anne France, a été un succès.

Sorte de roman picaresque avec une foule de personnages très attachants Romain Guérin a campé une sorte de Don Quichotte qui aurait gagné. On ne lâche pas le livre… L’auteur rend à son tour hommage à Jean Raspail qui l’avait félicité pour Le Journal. Il confirme l’espoir que Jean avait fondé sur lui .

Anne Brassié

Communiqué de presse

« Le Grand Soulèvement » est une bombe littéraire prévue pour réveiller les morts et faire vaciller le pouvoir. Il est question dans ce roman d’avortement de masse, de grand remplacement, de théories du complot et de contre-révolution. Sa lecture vous marquera au fer rouge. Il y aura un avant et un après.

Quatrième de couverture
Vidar sirotait le verre de rhum que le vieux loup de mer lui avait, comme à son habitude, servi à son insu. Les vapeurs de l’eau-de-vie lui montaient progressivement à la tête et réorganisaient avec bonheur le chantier de ses idées. Il fixa le plafond. Il riait intérieurement en pensant qu’au-dessus de son ravissant salon, il n’y avait qu’un tas de pierres qui faisait fuir les corbeaux. Au delà du crime atroce de l’avortement de masse, il considéra cet immonde et immense gâchis. Son esprit, bercé par les molécules câlines de l’alcool, se plut à imaginer ce qu’il ferait lui, s’il pouvait arracher tous ces petits êtres à leur funeste sort. Il réconcilierait Sparte et Athènes… des corps d’hoplite… des âmes de poète… tout à coup, Vidar se leva avec fracas. Sa chaise tomba à la renverse et son verre vide se brisa sur le sol. Il fit signe à Rocaboy de se mettre en route pour l’aéroport et partit sans un bagage pour New-York.

L’auteur
Romain Guérin s’est fait connaître grâce à son premier roman « Le Journal d’Anne-France » qualifié de chef-d’œuvre par Jean Raspail. « Le Grand Soulèvement » est son troisième roman. Romain Guérin a publié aussi deux recueils de poésie et un recueil de pensées.

Communiqué de presse GS

Publié dans Écoutez et lisez | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

George Orwell a laissé un dernier avertissement avant de mourir…

Publié dans Chroniques Inactuelles | Laisser un commentaire

[Redif] Perles de Culture n°85 : le regard de Luc-Olivier d’Algange sur notre monde désenchanté

Anne Brassié reçoit Luc-Olivier d’’Algange. Ecrivain rare dans les médias mais infiniment précieux par son intelligence et la poésie de son style. Son regard sur notre monde désenchanté est perçant mais exact. Ses amis sont Bernanos, Chesterton, Thibon, Yunger, Nietzsche, des êtres de feu. Sa devise, celle d’Ulysse « Naviguer est nécessaire, et il n’est point nécessaire de vivre. » Son ami, le comédien Didier Carette, lit un choix de texte de l’écrivain.

Publié dans Agenda | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

2 000 bénévoles pour sauver une église vieille de 1000 ans en 33 ans

Un beau post trouvé sur Boulevard Voltaire.

L’aventure de La Chapelle-Basse-Mer a commencé au cours d’une promenade. Un vieux prêtre, ami de ma grand-mère, Henri Maisonneuve, me signale qu’au milieu d’un roncier se trouvait une petite chapelle dans le village de La Chapelle-Basse-Mer, ma commune natale. À l’époque, je suis en train de rédiger ma thèse de troisième cycle dont le sujet est la commune en question. Enfant du pays, je pars à la découverte du patrimoine local. Au cours de mes investigations, j’arrive un jour devant une vaste broussaille. Je me glisse sous les ronces et me retrouve au milieu d’un édifice en ruine, menaçant de s’effondrer d’un moment à l’autre. Je suis en face de la première église de La Chapelle-Basse-Mer, vieille de plus de mille ans, que la mairie a décidé d’abattre pour des raisons de sécurité.

Continuer la lecture

Publié dans Messes et pèlerinages | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Quand les évêques de France déclaraient : « Les lois laïques ne sont pas des lois »

Trouvé sur le site de la Porte Latine

Il n’y a pas si longtemps, l’épiscopat français faisait preuve de courage et de clairvoyance face aux odieuses prétentions laïcistes.

Le texte suivant, intitulé Déclaration sur les lois dites de la laïcité et les mesures à prendre pour les combattre[1], fut publié officiellement le 10 mars 1925 par l’Assemblée des Cardinaux et Archevêques de France (ACA), devenue depuis 1964 l’actuelle Conférence des Evêques de France (CEF).

Texte original de la Déclaration de l’ACA du 10 mars 1925 en Pdf

Déclaration de l’Assemblée des Cardinaux et Archevêques de France sur les lois dites de laïcité et sur les mesures à prendre pour les combattre
10 mars 1925

I. Injustice des lois de laïcité

1. Les lois de laïcité sont injustes d’abord parce qu’elles sont contraires aux droits formels de Dieu. Elles procèdent de l’athéisme et y conduisent dans l’ordre individuel, familial, social, politique, national, international. Elles supposent la méconnaissance totale de Notre-Seigneur Jésus-Christ et de son Evangile. Elles tendent à substituer au vrai Dieu des idoles (la liberté, la solidarité, l’humanité, la science, etc.) ; à déchristianiser toutes les vies et toutes les institutions. Ceux qui en ont inauguré le règne, ceux qui l’ont affermi, étendu, imposé, n’ont pas eu d’autre but. De ce fait, elles sont l’œuvre de l’impiété, qui est l’expression de la plus coupable des injustices, comme la religion catholique est l’expression de la plus haute justice.

2. Elles sont injustes ensuite, parce qu’elles sont contraires à nos intérêts temporels et spirituels. Qu’on les examine, il n’en est pas une qui ne nous atteigne à la fois dans nos biens terrestres et dans nos biens surnaturels. La loi scolaire enlève aux parents la liberté qui leur appartient, les oblige à payer deux impôts : l’un pour l’enseignement officiel, l’autre pour l’enseignement chrétien ; en même temps, elle trompe l’intelligence des enfants, elle pervertit leur volonté, elle fausse leur conscience. La loi de Séparation nous dépouille des propriétés qui nous étaient nécessaires et apporte mille entraves à notre ministère sacerdotal, sans compter qu’elle entraîne la rupture officielle, publique, scandaleuse de la société avec l’Eglise, la religion et Dieu. La loi du divorce sépare les époux, donne naissance à des procès retentissants qui humilient et déclassent les familles, divise et attriste l’enfant, rend les mariages ou partiellement ou entièrement stériles, et de plus elle autorise juridiquement l’adultère. La laïcisation des hôpitaux prive les malades de ces soins dévoués et désintéressés que la religion seule inspire, des consolations surnaturelles qui adouciraient leurs souffrances, et les expose à mourir sans sacrements.

Continuer la lecture

Publié dans Manifestations politiques | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

De la rigueur

Publié dans Chroniques Inactuelles | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire