Sous les sapins vous trouverez La Fontaine , ultime confession.

Saviez vous que La Fontaine était un peu paresseux, assez jouisseur et grand chrétien sur la fin de sa vie ? “J’aime le jeu , l’amour, les livres, la musique, la ville et la campagne, enfin tout; il n’est rien qui ne me soit souverain bien.” Il oublie les femmes ! Gilles de Becdelièvre raconte les dernières années de sa vie par le biais des dialogues entre l’écrivain et son confesseur. l’Eglise lui a en effet demandé de renier ses contes érotiques. Tous ses amis sont eux aussi  interrogés D’une grande vérité psychologique, d’une grande vérité historique, le grand siècle revit sous nos yeux avec sa langue ,son art de vivre et  sa religion,   ce livre est une  réussite très originale.

Ed Télémaque.

Ce contenu a été publié dans Les émissions d'Anne Brassié. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *